Nouvelle direction à la Chambre de commerce : s’impliquer pour son île

Jean-Manuel
Jean-Manuel Téotonio
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

C’est son amour pour l’île et l’envie de s’impliquer qui ont convaincu Sylvie-Ann Tremblay de postuler pour le poste de directrice générale de la Chambre de commerce de l’île d’Orléans (CCIO). En poste depuis deux mois maintenant, elle souhaite redonner à sa région ce que cette dernière lui donne tous les jours.

Sylvie-Ann Tremblay souhaite avant tout cerner les besoins des membres de la Chambre de commerce de l’Île d’Orléans et les aider à se faire connaître.

«L’île me donne beaucoup alors si je suis capable d’aider à garder cela beau, de contribuer au développement en conservant le cachet et ce qui fait de l’île un endroit différent, je serais bien contente», explique-t-elle. Résidente de Saint-Jean-de-l’Île-d’Orléans depuis 4 ans, la nouvelle directrice générale est littéralement sous le charme. Elle affirme que le fait de vivre sur l’île rend l’endroit encore plus beau. «Pour moi, l’île est vraiment un endroit spécial, confie-t-elle. Depuis que je suis ici, je trouve la pluie et les tempêtes de neige encore plus belles. On apprend à voir les choses différemment.»

Cet amour inconditionnel l’a donc incité à postuler sur le poste qu’elle a découvert par hasard sur Internet. Mme Tremblay est chiropraticienne et elle possède également un baccalauréat en administration. Elle a par le passé dirigé une école de danse latine et un service de traiteur.

Un poste multitâche

La dirigeante de la CCIO s’est vite rendu compte que ce poste lui convenait très bien. «On constate en parlant aux gens que ce travail est beaucoup plus que de la comptabilité», souligne Mme Tremblay. L’aspect gestion l’intéresse particulièrement puisqu’elle possède de l’expérience dans ce domaine grâce à ses occupations antérieures.

L’organisation d’événements est un domaine qu’elle connaît bien et dans lequel elle se plaît. «J’ai toujours trouvé intéressant de monter des événements. J’aime travailler pour que tout se déroule bien et pour que tout le monde soit content», affirme-t-elle.

À l’écoute des membres

À peine arrivée à la CCIO, la directrice générale ne souhaite pas tout chambarder. Elle entend tout d’abord se concentrer sur ses membres. L’objectif étant que la Chambre de commerce soit pour ses membres un lieu de réseautage pour faire des affaires et pour se faire connaître. «Souvent sur l’île, on connaît les entreprises et les services, mais sans trop savoir ce qu’ils font exactement. Le but est de les faire connaître en leur donnant l’occasion de parler de ce qu’ils font pour ainsi avoir plus de clients», conclut Mme Tremblay.

Organisations: Chambre, école de danse

Lieux géographiques: Saint-Jean-de-l’Île-d’Orléans

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires