Élections 2012 : cinq questions aux candidats - la santé

Mélanie Grenier
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Les candidats à l'élection dans Charlevoix-Côte-de-Beaupré se prononcent sur la santé et le maintien à domicile..

Comme partout ailleurs au Québec, la population est vieillissante dans la région. Que pensez-vous faire pour soutenir cette tranche d’âge ? Le maintien à domicile?

Pauline Marois, Parti Québécois: […] Nous projetons d’étendre le réseau des services à domicile en s’appuyant sur les entreprises d’économie sociale et des groupes de médecine familiale, tout en s’assurant de la qualité et de l’accessibilité de l’aide. D’ailleurs, dans notre circonscription, nous avons l’Agence pour Vivre chez soi et Services à domicile Orléans qui font déjà un excellent travail. Pour qu’ils assument pleinement leur mission, nous mettrons à leur disposition des allocations financières supplémentaires. Il faudra aussi être attentif aux besoins des organismes communautaires qui se préoccupent, entre autres, du bien-être et de la qualité de vie des aînés comme l’Association bénévole Côte-de-Beaupré.

Claire Rémillard, Parti libéral du Québec:Depuis 2002-2003, les dépenses pour le soutien à domicile a augmenté de 89 % passant de 291 M$ à 550 M$. En 2011, 55 000 aidants naturels au Québec ont pu bénéficier d’une aide fiscale. Un gouvernement libéral s’engage à majorer le crédit d’impôt remboursable aux proches aidants de 1 000 $, graduellement, sur 5 ans. […] En ce qui a trait aux Ressources intermédiaires, Québec a considérablement augmenté les ressources pour les aînés :

Le parti libéral du Québec s’engage à ajouter 1 000 places en ressources intermédiaires pour les personnes en perte d’autonomie. […] Pour le plein emploi, nous proposons une approche incitative afin de maintenir en emploi nos travailleurs d’expérience. Nous abaisserons à 62 ans l’âge d’admissibilité au crédit d’impôt allant jusqu’à 1 500 $ pour les travailleurs expérimentés. De plus, nous mettrons en place une stratégie globale visant à maintenir les travailleurs expérimentés en emploi. […]

Ian Latremouille, Coalition Avenir Québec:La Coalition entend privilégier les soins à domicile plutôt que l'hébergement en institutions pour nos aînés en perte d'autonomie. Cela est non seulement une question de dignité et de qualité de vie pour les aînés, mais c'est une approche qui est aussi économiquement avantageuse. Pour un niveau de soins égal, il en coûte en effet bien moins cher à la société de maintenir quelqu’un dans le confort de son foyer que de l’héberger dans un établissement de soins de longue durée.

André Jacob, Québec Solidaire:Plusieurs pistes sont à renforcer : Développer davantage les programmes de prévention au plan de la santé par la sensibilisation et la mise en place d’infrastructures adéquates ; Le maintien à domicile reste la stratégie la plus importante pour les personnes autonomes et semi-autonomes dans la mesure où elles peuvent obtenir le soutien nécessaire. C’est aussi une façon de faire plus économique que le maintien dans les institutions. […]

Pierre Tremblay, Option Nationale:[…]Aussi Option nationale maintiendrait les personnes vieillissantes le plus longtemps possible à leur domicile en élargissant le rôle des infirmières et des infirmiers en leur donnant davantage de responsabilités en matière de soins de première ligne. Dans un souci de qualité de vie, Option nationale favoriserait l’aide directe comme par exemple les services d’entretien ménager et le service de transport.

L'Autre Voix, membre du Groupe Québec Hebdo

Organisations: Parti Québécois, Agence pour Vivre, Services à domicile Orléans Association bénévole Côte-de-Beaupré.Claire Rémillard Parti libéral du Québec Ressources intermédiaires Coalition Avenir Québec La Coalition Québec Hebdo

Lieux géographiques: Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Jean Jobin
    04 septembre 2012 - 00:15

    On ne voit pas le mari de Mme.Marois, elle le cache a-t-elle peur de perdre des votes. C'est vrai Mme.Marois quand elle était ministre des finances, elle lui avait donné un gros fond de retraite de près de $ 90,000.oo par année avec indexation au coût de la vie et ce pour la vie.... Chanceux...

  • Jean Jobin
    01 septembre 2012 - 01:17

    Ou est donc le mari de Mme.Marois, on ne le voit pas du tout, aurait-il peur de faire perdre des votes à Mme.Marois en se montrant.

  • Trudel J.
    29 août 2012 - 01:52

    Le meilleur homme pour diriger le Québec durant une crise qui n'en finit plus c'est Jean Charest et il l'a prouvé au cour des dernières années.

  • Jean
    28 août 2012 - 20:35

    Ou allez-vous prendre l'argent Mme.Marois si vous ne haussez pas les impôts..