Se renseigner avant de couper

Jean-Manuel
Jean-Manuel Téotonio
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Un guide de bonnes pratiques de déboisement sera prochainement disponible pour guider autant les résidents que les promoteurs et les entrepreneurs dans la coupe d'arbres.

Le guide sera particulièrement utile pour les projets de développement situés sur des terrains montagneux.

La Coop de l'arbre est un des trois organismes à avoir remporté un appel de projets lancé par la Table de concertation sur les paysages de la Côte-de-Beaupré, Charlevoix et Charlevoix-Est. Cette démarche visait à soutenir l'acquisition de connaissances et de documentation en regard des thèmes relatifs aux paysages.

Françoise Roy, chargée de projets à la Table de concertation, explique que ce projet, qui reçoit un financement de 20 000$, est pertinent avec le type de paysage de la région. Avec le développement domiciliaire qui se fait en montagne, la coupe d'arbres pose une problématique. «Lorsque les gens vont s'installer en montagne, ils veulent un beau panorama. Ils ont tendance à tout raser pour avoir une vue», explique Mme Roy.

Conséquences

Ce genre de pratique est mauvais pour le sol car cela engendre de l'érosion. De plus, ces coupes créent des trouées dans la forêt. «On peut faire du développement tout en conservant le couvert forestier», estime Mme Roy.

La Coop de l'arbre travaillera donc à concevoir un guide pour conseiller ceux voulant faire de la coupe pour du développement. On y parlera entre autres de règlementation, des critères sur le choix des arbres, de principes d'aménagement et des arbres en pente. Le document électronique sera disponible d'ici décembre 2013. Selon Mme Roy, le guide sera autant utile aux gens de Charlevoix qu'à ceux de la Côte-de-Beaupré. «Avec les terrains situés en montagne et avec les escarpements que l'on retrouve sur ces territoires, le document servira à tout le monde», explique-t-elle.

Autres projets

Les deux autres projets financés par la Table de concertation sont dans Charlevoix. Un montant de 7 500$ a été attribué au Centre de développement de Charlevoix-Est et de Charlevoix pour faire un guide concernant la conservation et la mise en valeur des bâtiments agricoles.

La Ville de Baie-Saint-Paul reçoit quant à elle 20 000$ pour un projet sur l'inventaire, la caractérisation et la mise en valeur du patrimoine et des paysages de la ville. Cet appel de projets a permis jusqu'à maintenant de financer 10 projets, qui se sont partagé une enveloppe de 127 000$.

L'Autre Voix, membre du Groupe Québec Hebdo

Organisations: Table, Ville de Baie-Saint-Paul, Québec Hebdo

Lieux géographiques: Charlevoix, Développement de Charlevoix-Est

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires