Sécurité incendie : trois municipalités, un service

Mélanie Grenier
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le 31 juillet dernier, la Ville de Beaupré et les municipalités de Saint-Tite-des-Caps et Saint-Joachim, ont paraphé une entente impliquant le regroupement de leurs services de sécurité incendie. En fait, Beaupré et Saint-Joachim partagent déjà le même service depuis 2002 et c’est donc Saint-Tite-des-Caps qui s’ajoute au groupe. L’entente, qui prévoit le maintien en fonction des deux casernes, celle de Beaupré et celle de Saint-Tite-des-Caps, entrera en vigueur dès le 4 septembre prochain.

La mise en commun des effectifs et du matériel en viendra à former un service pouvant compter sur une cinquantaine de pompiers et huit véhicules. «L’entente ressemble à un contrat de mariage ou chacune des parties possède des biens propres et un patrimoine commun. À titre d’exemple, Saint-Tite-des-Caps conserve la propriété de la caserne de la rue Leclerc située sur son territoire et des véhicules qui s’y trouvent alors que chacune des municipalités assume les coûts pour les dépenses en immobilisations qu’elle réalise pour son territoire», explique Michel Paré, maire de Beaupré.

Saint-Tite-des-Caps vulnérable pendant le jour

Le maire de Saint-Tite-des-Caps, Pierre Dion, tient à préciser qu’en effet, l’entente est une «mise en commun» des servies et non une «fusion». «C’est une entente qui est gagnante pour les trois municipalité», croit le maire dernier. Ce dernier devait composer dans sa municipalité avec la difficulté d’avoir des pompiers disponibles pendant la journée alors que plusieurs travaillent à l’extérieur de la municipalité. Voilà donc que la mise en commun est à son avantage sans ce sens. D’un autre côté, en s’associant à Saint-Tite-des-Caps, Beaupré aura désormais accès à des camions comprenant d’importantes réserves d’eau. En effet, sur son grand territoire, Saint-Tite-des-Caps doit composer avec plusieurs habitations loin des bornes fontaines.

Les chefs pompiers en accord

Les chefs pompiers des deux municipalités dont l’un devient assistant chef sont aussi en accord avec l’entente. «Je pense qu’on s’en va vers là partout. Les schémas de couverture de risques sont de plus en plus exigeants», observe Patrick Goupil, chef du service incendie de la Ville de Beaupré. «Il y a beaucoup d’exigences ministérielles, c’est de plus en plus complexe», confirmer Pierre Beaudoin, désormais assistant chef pompier. «Avec la nouvelle entente, on dépasse maintenant les exigences ministérielles», ajoute le maire Paré.

La nouvelle entente ne change rien avec la précédente entente qui liait Beaupré et Saint-Joachim. En se regroupant, il est prévu que les municipalités en arrivent à faire des économies d’échelle.

Organisations: Ville de Beaupré

Lieux géographiques: Saint-Tite-des-Caps, Beaupré, Rue Leclerc Saint-Joachim

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires