L’Hôtel La Ferme inauguré à Baie-Saint-Paul

Jean-Manuel
Jean-Manuel Téotonio
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

C’est en grande pompe qu’a été inauguré l’Hôtel La Ferme jeudi dernier, à Baie-Saint-Paul. Avec le train et le Massif de Charlevoix, La Ferme constitue le troisième pôle d’une destination récréotouristique qui profitera à l’ensemble de la grande région de Québec, selon Daniel Gauthier, le maître d’œuvre du projet.

«La roue commence à tourner. Elle est dure à partir, mais une fois partie, elle sera dure à arrêter», affirme avec fierté M. Gauthier, co-fondateur du Cirque du Soleil et propriétaire du Massif de Charlevoix. Le vaste projet récréotouristique aura nécessité des investissements de 300 millions.

L’Hôtel La Ferme, ouvert depuis le 21 juin, compte 145 chambres réparties à l’intérieur de cinq pavillons ayant chacun une thématique différente. On y retrouve plusieurs salles de réunion et une salle multifonctionnelle où plusieurs spectacles auront lieu. Le restaurant Les Labours offrira aux clients un menu mettant en vedette des produits locaux. Le design des édifices se veut résolument moderne, alliant plusieurs sortes de matériaux, comme le bois. Pour le moment, deux pavillons sont accessibles, les autres devant l’être d’ici la fin de l’année.

Avec le train du Massif, l’hôtel et la montagne, M. Gauthier croit que son projet est devenu une véritable destination touristique. En se portant acquéreur du Massif en 2002, il a voulu un projet plus grand pour que sa montagne ne soit plus simplement une station de ski. «On voulait réinventer la façon de faire du tourisme, renouveler le produit», explique M. Gauthier. Pour l’hôtel, il souhaitait une approche différente pour ne pas dénaturer la montagne et la région.

Inauguration

Plusieurs personnalités étaient présentes lors de l’inauguration, dont la première ministre et député de Charlevoix-Côte-de-Beaupré, Pauline Marois. «Ces célébrations soulignent l’aboutissement d’un des projets touristiques les plus importants des 20 dernières années», indique Mme Marois, pour qui il s’agissait de la première sortie publique en tant que première ministre. «Ça prend parfois pas mal de détermination pour réaliser ses rêves», souligne-t-elle en souriant.

Guy Laliberté, chef de la direction du Cirque du Soleil, semblait également enthousiaste face à l’aboutissement du projet. «Les gens à l’international commence à s’y intéresser. C’est un coin du pays qui a sa particularité et j’espère que les gens vont venir», affirme-t-il.

La Côte incluse en partie

M. Gauthier compte travailler avec le Mont-Sainte-Anne pour faire de la promotion à l’extérieur de la province. «Quand arrive le temps de travailler sur le marché hors Québec, il faut se définir comme une région, non pas seulement comme des compétiteurs», croit-il. En guise d’exemple, il estime que les deux stations de ski pourraient s’unir pour participer à des salons de présentation aux États-Unis.

Richard Germain, directeur général de l’hôtel, assure que des produits de la Côte-de-Beaupré feront partie des plats du restaurant Les Labours puisque l’ensemble du projet souhaite «mettre en valeur les produits locaux». Un marché public se tiendra tous les dimanches sur le site de l’hôtel, permettant à des producteurs de la Côte à venir éventuellement y vendre leurs produits. Pour 2013, il vise un taux d’occupation entre 55 % et 60 %, «ce qui pour un produit de villégiature est très bon».

L'Autre Voix, membre du Groupe Québec Hebdo

Organisations: Cirque du Soleil, Québec Hebdo

Lieux géographiques: Baie-Saint-Paul, Massif de Charlevoix, La Côte Charlevoix-Côte-de-Beaupré Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires