La détente, une industrie à développer

Marc
Marc Cochrane
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

STATION BLÜ BAIN NORDIQUE

Faire affaires en proposant de se détendre et socialiser dans un environnement naturel. Voilà ce que propose Martin Gladu, le président de l’entreprise Station Blü bain nordique.

La détente, une industrie à développer

Lauréat du premier prix du Concours québécois en entrepreneuriat dans la catégorie Services, Martin Gladu a quitté son poste de directeur du développement des affaires de la Financière Manuvie, à Montréal, en 2006, pour s’amener à Saint-Tite-des-Caps afin de lancer un projet de complexe de bains extérieurs et de salles de massothérapie. «J’ai quitté la plus grosse entreprise au Canada dans le domaine financier car je voulais tout de suite mettre de l’avant mon projet qu’initialement, je voulais créer une fois à la retraite», a confié l’homme d’affaires de 36 ans.

Endroit idéal

Pour M. Gladu, il fallait dénicher un endroit idéal à proximité de Québec et de centres de ski. Il a acquis des terrains qui totalisent 3 millions de pieds carrés, l’équivalent de 50 terrains de football, à Saint-Tite-des-Caps, sur les deux rives de la rivière Lombrette. «J’ai obtenu une autorisation de la Commission de protection du territoire agricole du Québec pour un zonage spécial «activités récréotouristiques» pour pouvoir démarrer mon entreprise», a souligné celui qui travaille à temps plein depuis 2005 sur son projet.

Avec ses 16 ans d’expérience dans le milieu financier, notamment comme accompagnateur d’entreprises dans leur positionnement, Martin Gladu veut exploiter l’industrie du bien-être, un domaine en expansion partout au Canada.

Clientèle de groupes

Évalué à 3,6 millions $, le complexe de bains extérieurs et salles de massothérapie devrait voir le jour en décembre 2008, si toutes les étapes de financement se déroulent normalement. «Je vise la clientèle de groupes formés d’épicuriens, de sportifs et d’amants de la nature. Juste dans la région de la Capitale-Nationale, les gens qui pratiquent des sports d’hiver ou d’été qui assistent à des spectacles ou encore qui proviennent des bateaux de croisière qui sont âgés de 25 à 65 ans et qui gagnent plus de 30 000 $ totalisent 2,7 millions de personnes annuellement. En plus, les investissements dans la région du Mont-Sainte-Anne sont estimés à un demi-milliard de dollars entre 2007 et 2012. Une manne qui me permet d’être optimiste», a mentionné M. Gladu qui soutient avoir les appuis de tous les acteurs économiques de la région.

Retenir le touriste

Visant à augmenter la rétention des touristes dans la région, le projet de Martin Gladu comprend un bain sauna pour 40 personnes, un bain vapeur pour 40 personnes, deux bains à remous pour 30 personnes, deux bains glacés, deux salles de repos, 14 salles de massothérapie, un oasis santé et deux terrasses extérieures devant la rivière Lombrette.

Il se distingue des quatre autres centres existants dans la région de Québec, dont un à Saint-Ferréol-les-Neiges, par la grandeur du terrain, par son souci de préserver l’environnement et par son inspiration provenant de cinq cultures différentes. «Deux centres situés dans la MRC de la Jacques-Cartier ont connu deux agrandissements depuis leur ouverture. C’est un bon signe», estime M. Gladu.

Pourquoi avoir appelé son entreprise Station Blü? «C’est une onomatopée du son que produit une bulle d’air à la surface de l’eau», a expliqué Martin Gladu.

Organisations: Services, Financière Manuvie, Commission de protection du territoire agricole du Québec Station Blü

Lieux géographiques: Saint-Tite-des-Caps, Canada, Région de Québec Rivière Lombrette Montréal Région de la Capitale-Nationale Région du Mont-Sainte-Anne Saint-Ferréol-les-Neiges MRC de la Jacques-Cartier

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires