Grand Défi Pierre Lavoie 2012 : passage à Québec samedi après-midi

Isabelle
Isabelle Chabot
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

La population rassemblée dans la cour de l’école secondaire de Rochebelle à Sainte-Foy a accueilli les 975 héros de la journée. Le peloton du Grand Défi Pierre Lavoie a fait un arrêt à Québec ce midi.

Un diaporama de 26 photos est aussi en ligne: cliquez sur Grand Défi Pierre Lavoie 2012.

Fiers d’avoir complété la sixième étape du parcours séparant L’Étape de Québec, les membres des 195 équipes ont dévalé l’allée centrale sous les applaudissements de la foule. Le convoi est arrivé avec quelques minutes de retard en raison de quatre chutes mineures survenues dans le secteur de Stoneham. Les organisateurs ont tout de même demandé des ambulances par prévention afin de transférer les cyclistes blessés à l’hôpital.

«La température est idéale. Il y a seulement dans la côte Saint-Sacrement où il a fait plus chaud, mais c’est un très beau parcours», a commenté Johanne Marceau, une membre de l’équipe TC Media oeuvrant à L’Express de Drummondville. Ce segment -la sixième étape- comprenait 111 km de niveau intermédiaire.

Autour des 975 héros à vélo, des membres de la famille, des collègues et des amis les félicitent. «Mon fils Bruno Girard est dans le groupe. Il a trois enfants, c’est sa troisième expérience. C’est fou, c’est incroyable», commente Thérèse Melançon de Charlesbourg. À ses côtés, Lucie Girard ajoute que son neveu Bruno et la cause de Pierre Lavoie l’ont inspiré. «J’ai écouté une conférence de Pierre Lavoie récemment, raconte Mme Girard. Depuis ce temps, je me suis mise en forme. J’ai acheté un vélo. C’est fantastique ce qu’ils font.»

Monique Généreux, de son côté, attend sa fille qui est membre de l’équipe Pfizer. «C’est fort la fierté que l’on a nous les parents. Ça influence même la génération au-dessus. Même ma mère âgée de 85 ans vient encourager sa petite fille», précise-t-elle. Mais au fait, il n’y a pas seulement l’entourage des participants sur le terrain de l’école secondaire de Rochebelle. De nombreux passionnés de vélos et des résidents de Québec se sont déplacés afin d’assister à l’événement. C’est le cas de Sylvie Blouin de l’arrondissement des Rivières. «Je trouve que la cause est belle et que les participants méritent d’être soutenus», répond Mme Blouin interrogée sur les raisons l’ayant amené à cette grande fête cet avant-midi.

Depuis quatre ans, la mission du Grand Défi Pierre Lavoie Un esprit sain dans un corps sain semble faire du chemin, non seulement sur la route pendant les 1000 km parcourus par les participants des précédentes éditions, mais dans les foyers québécois.

Pierre Lavoie constate, année après année, une évolution. «Le programme maintenant est accepté. Les gens embarquent pour les bonnes raisons, ils le font pour leurs enfants. Ils veulent passer des valeurs importantes pour leurs enfants. Et ça, c’est très rassurant pour le futur. On a de jeunes couples qui ont de jeunes enfants ayant décidé que les saines habitudes de vie font partie de leur famille», s’est réjoui Pierre Lavoie.

Ce dernier a lancé un nouveau défi aux élèves de 21 écoles secondaires du Québec: le Grand Défi Pierre Lavoie au secondaire. Plus de 500 jeunes, dont des élèves de la Polyvalente de Charlesbourg, se sont élancés quelques minutes avant le groupe de 1000 km. Les participants à ce projet-pilote vont courir à relais par groupe les 270 km reliant Québec à Montréal.

Alors que d’autres cyclistes, cette fois-ci des coureurs du 27e Tour de Beauce, envahissent Québec cet après-midi pour la cinquième étape de la compétition cycliste, le peloton du quatrième Grand Défi Pierre Lavoie est maintenant en route vers Sainte-Marie-de-Beauce.

 

Québec Hebdo

Organisations: Pfizer, Polyvalente de Charlesbourg, Québec Hebdo

Lieux géographiques: Québec, Secteur de Stoneham, Saint-Sacrement Rochebelle Montréal Sainte-Marie-de-Beauce

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires