Pèlerinage contre la pédophilie

Jean-Manuel
Jean-Manuel Téotonio
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Afin de soutenir les victimes de pédophiles, l’Association des victimes de prêtres (AVP) organise un pèlerinage à Sainte-Anne-de-Beaupré à l’occasion de la fête de Sainte-Anne, le 26 juillet.

Afin de soutenir les victimes de pédophiles, l’Association des victimes de prêtres (AVP) organise un pèlerinage à Sainte-Anne-de-Beaupré prévue à l’occasion de la fête de Sainte-Anne, le 26 juillet.

«On veut envoyer un message clair : il faut que ça cesse», affirme France Bédard, fondatrice de l’AVP. Mme. Bédard, qui organise ce genre de pèlerinage pour la première fois, soutient qu’il est important pour elle d’aider les victimes pour leur montrer qu’elles ne sont pas seules. Elle cherche en particulier à soutenir les victimes du séminaire St-Alphonse de Sainte-Anne-de-Beaupré et la démarche de recours collectif intenté contre les pères rédemptoristes, dont un de leurs membres, Raymond-Marie Lavoie, purge en ce moment une peine de trois ans pour des actes de pédophilie. «On veut dénoncer l’acharnement des rédemptoristes à défendre l’indéfendable», souligne Mme Bédard.

Elle dénonce un statu quo qui, selon elle, favorise les auteurs d’attouchements au détriment des victimes. Le recours collectif contre les pères rédemptoristes, qui font partie de l’organisme sans but lucratif gérant le sanctuaire de Sainte-Anne-de-Beaupré, est actuellement contesté par leurs avocats et ils refusent toute indemnisation aux victimes. Mme Bédard espère que les rédemptoristes suivront l’exemple des Frères de Sainte-Croix, qui gèrent l’Oratoire Saint-Joseph à Montréal et le Collège Notre-Dame. Ils ont conclu une entente hors cours pour indemniser des victimes de pédophiles.

Minutes de silence

L’événement débutera à 11 h avec une demi-heure de silence à la mémoire des enfants victimes d’abus sexuels. Suivra ensuite la lecture des noms des pédophiles canadiens pour des abus commis sur des enfants. Une plaque commémorative à la mémoire des victimes de Sainte-Anne-de-Beaupré sera dévoilée à 12 h. Finalement, une marche à la chandelle rouge aura lieu à 20 h. La couleur symbolise une prière silencieuse pour l’arrêt total des abus commis sur des enfants par des pédophiles membres de l’église catholique ou non.

Sans pouvoir donner un chiffre précis, Mme Bédard s’attend à ce qu’il y ait des centaines de participants. Aucune action ne sera commise pour perturber les activités à la basilique. (Photo : Archives)

L'Autre Voix, membre du Groupe Québec Hebdo

Organisations: Collège Notre-Dame, Québec Hebdo

Lieux géographiques: Sanctuaire de Sainte-Anne-de-Beaupré, Montréal

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires