Rendez-vous retraite bnc.ca/retraite - Chronique N°6

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Rembourser ses dettes ou épargner pour la retraite ?

Si j’ai à identifier un des principaux dilemmes rencontrés en finances personnelles, c’est bien celui du choix entre la cotisation au REER et le remboursement des dettes. Si vous ne vous êtes jamais posé la question, ce n’est peut-être qu’une question de temps. Prendre une telle décision n’est pas toujours simple puisque la réponse varie principalement en fonction de votre situation. Comme nous le verrons, plusieurs facteurs sont à considérer.

Amélie Beaulieu: Banquier personnel

 

  • § Votre niveau d'endettement

Si vos dettes vous inquiètent beaucoup, vous pouvez d'abord voir à les diminuer. Le mieux est de donner la priorité au remboursement des dettes non déductibles de votre revenu imposable, puis de celles à intérêts élevés, comme le solde de certaines cartes de crédit. Lorsque vous vous sentez submergé par les dettes, il peut être bénéfique de demander à votre conseiller une consolidation de crédit.

 

  • § Les taux d'intérêt

Il importe ici de comparer le taux d'intérêt sur vos emprunts, incluant l'hypothèque, à celui estimé pour votre REER. Si le rendement espéré avec le REER est nettement supérieur au taux d'emprunt, cela facilite votre décision (une fois effectués les paiements minimums exigés, bien entendu). Cependant, lorsque la différence est faible, rappelez-vous que les cotisations au REER demeurent avantageuses car, en plus d'être à l'abri de l'impôt, elles permettent à long terme de profiter des intérêts composés.

 

Gardez à l'esprit qu'il s'agit ici de règles générales et qu'un expert tel un conseiller ou un planificateur financier reste la personne la mieux placée pour vous guider devant ce dilemme. Et il est toujours possible de faire d'une pierre deux coups, car rien ne vous empêche de choisir les deux options. En favorisant votre REER, vous pourriez obtenir un remboursement d'impôt utilisable pour réduire le solde de votre hypothèque ou investir davantage dans votre REER. Ce faisant, vous pourriez bénéficier encore plus de l'effet du rendement composé.

 

En terminant, soulignons que peu importe votre situation, l'épargne-retraite ne devrait jamais être négligée. En effet, il s'agit certainement d'un des investissements les plus importants de votre vie. Voilà qui mérite une bonne réflexion !

 

 

 

 

 

 

Amélie Beaulieu

Banquier personnel

Banque Nationale

Organisations: Chronique retraite Banque Nationale

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page
,fjs);}}(document,"script","twitter-wjs");