Rendez-vous retraite bnc.ca/retraite - Chronique N°15

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le REER, comment ça fonctionne ?

« Que détenez-vous comme produits de placement ? » C’est une question que je pose fréquemment à de nouveaux clients afin de les aider à bien planifier leur retraite. On me répond souvent « J’ai un REER ». Or, saviez-vous que le REER ne constitue pas un produit d’investissement ?

Amélie Beaulieu: Banquier personnel

 

Le régime enregistré d'épargne-retraite, ou REER, n'est pas un type de placement, mais plutôt un instrument d'épargne-retraite (souvent appelé à tort « véhicule de placement »), c'est-à-dire un « contenant » qui renferme vos investissements (certificats de placement garanti, fonds communs de placement, dépôts à terme, etc.). Il a été lancé par le gouvernement canadien en 1957 pour encourager les gens à autofinancer leur retraite. Depuis, on épargne pour une retraite dont la durée s'est allongée considérablement au fil des ans. Aujourd'hui, cette période peut durer jusqu'à 40 ans !

Le plus grand avantage du REER réside dans le fait qu'il permet à vos investissements de fructifier à l'abri de l'impôt. Les cotisations à votre REER sont déduites de votre revenu imposable annuel, ce qui diminue votre impôt à payer. Ces cotisations sont alors investies et seront imposables seulement le jour où elles seront retirées. Les retraits commencent habituellement une fois que vous êtes à la retraite. À ce moment, votre taux d'imposition devrait alors être plus bas qu'à l'époque ou vous étiez sur le marché du travail.

La contribution maximale annuelle autorisée correspond à 18 % de votre revenu gagné au cours de l'année précédente, moins votre facteur d'équivalence si vous participez à un régime de retraite d'employeur. Le montant de cette contribution peut aller jusqu'à un maximum de 22 450 $ pour l'année 2011, soit le plafond de cotisation établi par l'Agence de revenu du Canada. Ce plafond sera de 22 970 $ en 2012. Toutefois, si une année vous ne contribuez pas jusqu'au seuil maximal, la portion inutilisée n'est pas perdue; elle peut être reportée et ajoutée au total de cotisation des années subséquentes.

Pour connaître le montant total que vous pouvez verser à votre REER, consultez l'avis de cotisation du gouvernement du Canada envoyé à la suite de votre dernière déclaration de revenus. N'oubliez pas que vous pouvez toujours demander l'avis de votre conseiller pour développer avec vous une stratégie d'investissement bien adaptée à vos besoins. Il vous indiquera également si le CELI pourrait s'avérer plus avantageux dans votre situation.

 

Amélie Beaulieu

Banquier personnel

Banque Nationale

Organisations: Chronique retraite Banque Nationale

Lieux géographiques: Canada

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page