Jonathan Tremblay : un an et une controverse

Mélanie Grenier
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Lundi dernier, une petite controverse a été déclenchée à la Chambre des communes concernant un colis livré au mauvais destinataire. En effet, le député libéral bien connu, Marc Garneau, a accusé le député Jonathan Tremblay d’avoir volé un colis lui étant destiné. Le colis en question, contenant des jouets destinés à être offerts à une œuvre de charité, avait été livré à l’ancien bureau du député Garneau, l’actuel bureau de Jonathan Tremblay. Au moment de l’intervention de M. Garneau lundi, les jouets avaient déjà été redistribués dans le comté de M. Tremblay.

Le député Jonathan Tremblay a fait amende honorable mardi dernier à la Chambre des communes après avoir été accusé de vol.

«Sans autre forme d'introduction, je tiens à présenter mes plus humbles excuses au député de Westmount—Ville-Marie pour la perte des objets qui lui étaient destinés. L'erreur, je le reconnais d'emblée et sans hésitation, est entièrement de ma responsabilité. Je tiens donc à faire amende honorable dans les plus brefs délais. Je tiens à dire que, malgré les affirmations du député de Westmount—Ville-Marie, c'est une erreur honnête, commise de bonne foi.», a affirmé mardi Jonathan Tremblay à la Chambre des communes. Le député de Montmorency-Charlevoix-Haute-Côte-Nord s’est aussi engagé à rembourser les pertes encourus et à offrir une contribution personnelle à l’œuvre de charité à laquelle ces objets étaient destinés.

Organisations: Chambre des communes

Lieux géographiques: Montmorency-Charlevoix-Haute-Côte-Nord

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires