Gens d’affaires travaillons ensemble

Michel Guimond
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Chronique de Michel Guimond

L’arrivée de nouvelles entités de concertation et de partenariat du milieu des affaires m’amènent les réflexions suivantes. En effet, ces derniers mois on a vu l’arrivée de trois nouveaux regroupements. Je parle ici du Groupe des professionnels stratégiques (GPS), de l’Alliance Affaires Côte de Beaupré et de la branche régionale de Reso International. Je ne voudrais pas oublier en plus, la Chambre de commerce de l’île d’Orléans, qui, au fil des ans, a joué le même rôle.

L’arrivée de trois nouveaux regroupements de gens d’affaires dans la région a inspiré Michel Guimond cette semaine.

Pourquoi se regrouper ? Pourquoi s’élever au-dessus de la compétition et aller chercher des idées qu’on pourra implanter dans notre propre organisation ? Pourquoi se priver du contact d’autres entrepreneurs comme nous, en vue d’améliorer la productivité, l’efficacité et le développement futur de notre organisation ? En somme, c’est ce que l’on souhaite en participant à de tels regroupements. Ce que l’on veut, c’est que nos entreprises demeurent en affaires, progressent et s’épanouissent et ce, de façon rentable et profitable.

Ainsi tout le monde y trouvera son compte ! Les actionnaires qui veulent un retour sur leur investissement, les employés qui verront leurs jobs sécurisées et leurs conditions de travail s’améliorer et finalement, les municipalités qui pourront maintenir leur richesse foncière et voir leur démographie s’accroître, repoussant les menaces de dévitalisation (comme on le voit malheureusement dans certaines collectivités).

Ces regroupements sont faits sur mesure pour la Côte de Beaupré et l’Île d’Orléans. Un milieu où l’on retrouve des petites et moyennes entreprises et organisations. Donc, ça nous prend des lieux de rencontre pour échanger avec des entrepreneurs qui ont les mêmes problèmes et les mêmes besoins que nous.

...ça nous prend des lieux de rencontre pour échanger avec des entrepreneurs qui ont les mêmes problèmes et les mêmes besoins que nous. Michel Guimond

Dans une vie antérieure, j’ai été membre de la Chambre de Commerce Beauport-Côte de Beaupré et aussi de celle de l’Île d’Orléans. Malheureusement la première a cessé ses activités et fusionnée avec la Chambre de Commerce de Québec. Sans rien enlever aux permanents et aux entrepreneurs qui en sont membres, force m’est de constater que la majorité de ses activités ne rencontrent pas les besoins des gens d’affaires de chez nous.

Les lunchs dans un gros hôtel du centre-ville de Québec, les échanges avec des dirigeants de multinationales ou des très grosses organisations, ça ne correspond pas à nos besoins. Combien de membres de la défunte Chambre de Commerce Beauport-Côte de Beaupré ont transféré leur adhésion à la grosse Chambre de Commerce ? Très peu ! Ce commentaire, je suis en mesure de le supporter aisément ayant validé personnellement cette question avec plusieurs de nos entrepreneurs de l’Île et de la Côte.

En conclusion, félicitations pour ces nouveaux regroupements, approprions-nous les, et adaptons-les à la réalité de chez nous. Ainsi, les entrepreneurs auront une relation gagnant-gagnant avec notre milieu régional ! Bonne semaine ! L'Autre Voix, membre du Groupe Québec Hebdo

Organisations: Chambre de Commerce Beauport-Côte de Beaupré, Chambre de Commerce de Québec, Québec Hebdo

Lieux géographiques: Île d’Orléans, Québec, Côte

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires