Les lignes électriques à haute tension : à conserver tel quel ou enfouir ?

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

La présente chronique m’est inspirée par la requête du maire de Beaupré d’obtenir des audiences publiques environnementales sur le projet d’intégration de la production éolienne au réseau de transport d’Hydro-Québec. En effet, on sait que l’énergie produite par les parcs éoliens de la Seigneurie de Beaupré, devra être amalgamée à l’énergie hydro-électrique de notre Société d’État. Les 272 mégawatts produits nécessitent obligatoirement un agrandissement du poste de Beaupré avec tout ce que cela comporte d’inconvénients. Je veux préciser que c’est Hydro-Québec qui est en cause et nullement les promoteurs des parcs éoliens à savoir Boralex et Gaz Métropolitain, deux fleurons de notre patrimoine industriel québécois.

(Photo: Michel Bédard)

C’est à partir de cette problématique, que j’ai fait la réflexion suivante : avec le développement hydro-électrique sur la Côte-Nord, notamment la mise en œuvre du complexe la Romaine, quel tracé sera choisi pour « transporter » cette nouvelle énergie produite ? Va-t-on utiliser les lignes actuelles qui traversent le fleuve St-Laurent ? Va-t-on installer de nouveaux pylônes ?

Je veux établir dès le départ que je ne suis pas contre la mise en valeur de notre potentiel hydro-électrique. Hydro-Québec appartient à tous les Québécois. Elle fait partie de notre richesse collective. Je suis opposé à la privatisation d’Hydro-Québec. Selon un économiste, la Société d’État vaut 100 milliards $. Ça fait partie de notre bas de laine ! Le fait que nous en soyons les propriétaires, permet de maintenir les tarifs uniformes à la grandeur du Québec et relativement bas et ce, même si nous avons dû subir des augmentations de tarifs ces dernières années. Pour vous en convaincre, vérifiez avec des amis ou des parents qui vivent en Ontario, aux États-Unis ou en Europe !

Ceci étant dit, Hydro-Québec se doit de respecter quand même les citoyens québécois et ne pas se comporter en Seigneur qui a le droit d’imposer n’importe quoi à ses sujets ! Hydro-Québec doit tenir compte de l’environnement dans le milieu naturel où elle œuvre. Sans vouloir « remettre la pâte à dent dans le tube », y aurait-il moyen de corriger l’horreur faite il y a de cela plusieurs décennies, quand on a décidé de faire passer par la Côte-de-Beaupré et l’Île d’Orléans, les lignes de 735 kilovolts qui relaient l’énergie provenant de la Manic et de Churchill Falls au Labrador.

Il y a quatre municipalités directement concernées à savoir Boischatel, L’Ange-Gardien, St-Pierre et St-Laurent à l’Île d’Orléans ; et indirectement, une telle cicatrice déguise le paysage pour tous les résidants de la Côte et de l’Île ainsi que nos visiteurs. Certains diront qu’à la longue, on ne les voit plus… Mais est-ce beau et esthétique pour autant ?

En terminant, je pose la question suivante : si Hydro-Québec a accepté, il y a de cela quelques années, l’enfouissement de la ligne qui relie Grondines dans la région de Portneuf sur la rive nord à la région de Lotbinière sur la rive sud, pourquoi ne pas faire la même chose chez nous ? N’oublions pas que l’Île d’Orléans est classée arrondissement historique et que la Côte-de-Beaupré est le berceau de la civilisation française en Amérique ! Qu’en pensez-vous ? Faites nous part de votre opinion. Bonne semaine !

Organisations: Hydro-Québec, Société d’État

Lieux géographiques: Côte-Nord, Île d’Orléans, Fleuve St-Laurent Québec Ontario États-Unis Europe Seigneur Churchill Falls Labrador Boischatel Côte Région de Portneuf Région de Lotbinière Amérique

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Sonia Lefrançois
    12 février 2012 - 08:58

    Tout à fait d'accord ! Le progrès et les projets futurs doivent se concilier avec le paysage, la nature et ses habitants. Il faut aussi ne pas refaire les erreurs du passé. J'espère qu'Hydro Québec saura mettre à profit ses kilowatt-heures, son gros bon sens pour le bien de tous ( présents et futurs) . À surveiller... :) Merci M.Guimont