Les montagnes Rocheuses de Harper

Richard
Richard Cléroux
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Sommes-nous revenus au bon vieux temps de Claude Charron et de ses « montagnes Rocheuses » à Ottawa cette semaine.

On apprend que Stephen Harper a fait parvenir une lettre à 400 000 jeunes garçons et filles de la huitième année au Canada les invitant à visiter les parcs nationaux.

Sa lettre porte son entête personnel. On y retrouve des photos en couleur, du genre carte postale, qui montrent les visites de Harper dans les parcs nationaux – aux frais des contribuables canadiens, bien sûr.

Harper a inclus un laissez-passer qui autorise les jeunes à entrer dans les  27 parcs  et 68 lieux historiques gratuitement pendant 12 mois.  Les parents aimeront ça. 

Quand les politiciens commencent à donner des cadeaux aux enfants, on sait que les élections approchent.  C’est probablement plus efficace que d’embrasser un bébé.  Au moins les chemises restent propres.

Le contenu de sa lettre est tordant. Harper écrit aux jeunes :

« Je me souviens de la première fois que j’ai visité le parc Banff dans ma province natale d’Alberta.  En voyant les montagnes, les forêts et la faune incroyable. . . .C’est une expérience que je n’ai jamais oubliée. »

Un peu plus Harper entonnait « Mon pays. »

L’ancien politicien péquiste Claude Charron s’est fait beaucoup de capitale politique dans son temps en se moquant des « montagnes rocheuses » du Canada anglais. 

La critique du Patrimoine du Bloc Québécois, Carole Lavallée, a choisi d’en faire un drame, accusant Harper de faire de la « propagande »  fédéraliste et de tromper les jeunes dans les écoles. 

D’ailleurs envoyer de telles lettres à des jeunes, a-t-elle dit, cela constitue de l’ingérence parce que l’éducation relève des provinces, pas du fédéral.

Quant aux jeunes, évidemment, peu importe qui leur offre les laissez-passer. 

« Allons voir les montagnes de monsieur Harper, maman. »

La députée Lavallée aurait pu accuser Harper de faire de la publicité destinée aux enfants. Il y a des lois contre ça au Canada.

Le gouvernement Harper reste muet sur le coût du programme payé à même du budget de Patrimoine Canada. Avec les lettres, les photos, la poste, on estime les coûts à pas moins de 2 millions $.

Hein, pour le Canada, rien n’est trop cher!

Organisations: Bloc Québécois, Patrimoine Canada

Lieux géographiques: Montagnes Rocheuses, Canada, Ottawa Parc Banff Alberta

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Lorraine M. M. Jeansonne
    19 novembre 2010 - 13:21

    Bonjour M.Cléroux, Je viens de lire vos plus récents articles. Mais celui-ci, les montagnes rocheuses de Harper en date du 7 septembre 2010, m'interpelle en ce mois de novembre. Comment notre premier ministre peut-il avouer si candinement combien il lui fut une expérience inoubliable de découvrir les beautés de la nature dans ce parc national alors que son gouvernement refuse d'engager le Canada à réduire substentiellement ses émissions de gaz à effet de serre? Inviter la jeunesse à découvrir les beautés de la nature est un geste fantastique! Et oui, un budget fédéral devrait suivre auprès des écoles en question pour que les enseignants se joignent à l'aventure. Peu de familles canadiennes possèdent la liquidité pour effectuer ce voyage. Il serait intéressant d'obtenir les statistiques à ce sujet. Quel est le pourcentage réel de ces 400,000 étudiantsqui pourront financièrement se payer ce voyage et combien d'entre-eux ont-ils effectueront ce voyage? En sus, ce geste de promotion d'apprécier notre environnement unique devrait concorder à renforcer les politiques de protection de notre environnement. Ces jeunes étudiants deviendront les futurs électeurs qui feront pression auprès du gouvernement canadien pour revendiquer plus encore de parcs et de réserves naturelles, plus de législation et de contrôle auprès des industries polluantes, voir à les obliger de changer de technologie en faveur de celles qui sont pro-environnementales.