Des jardins pluviaux pour contrôler les eaux de ruissellement

François
François Cattapan
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Une façon à la fois pratique et esthétique de réduire la quantité d’eaux de ruissellement ainsi que les dommages qu'elles peuvent engendrer consiste à créer un jardin pluvial. Ce type d'aménagement sert à capter ce surplus d'eau momentané et à permettre leur infiltration dans le sol.

Les eaux de ruissellement proviennent de la pluie, de la neige et de la glace fondante. Elles s’écoulent sur le toit des maisons, les voies d’accès pour automobile et d’autres surfaces, pour se retrouver dans le réseau municipal d'égouts pluviaux. Comme ces eaux ramassent sur leur passage les sels de déglaçage, les métaux lourds et d’autres substances nocives, leur ruissellement peut avoir une incidence sur la qualité de l’environnement local et sur la santé des cours d’eau.

Conseils de conception

La Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) réitère quelques conseils sur la conception et la réalisation d’un jardin pluvial dans votre cour :

- Choisir un endroit de la cour où les eaux de ruissellement s’écoulent d'habitude, particulièrement dans une dépression. Pour que l’eau s’infiltre dans le sol et ne stagne pas plus de deux jours dans le jardin pluvial, l’endroit choisi doit être bien drainé. Recherchez les sols sablonneux ou graveleux, ou dont la teneur en argile ne dépasse pas 10 %.

- Pour éviter les problèmes d'humidité, diriger les eaux de ruissellement loin des zones vulnérables, comme les fondations de votre maison, les champs d'épuration et les maisons voisines. Situez votre jardin pluvial à au moins 4 mètres de ces zones.

- Déterminer la forme et les dimensions du jardin pluvial avec une corde ou un tuyau d'arrosage. Pour capter le plus d’eau possible, le jardin pluvial doit être au moins 1,5 fois plus long que large. Certains préfèrent les formes ovales ou en haricot, mais on peut opter pour la forme qui convient à ses goûts et à la cour.

- Si l’endroit choisi est couvert de gazon, enlever celui-ci avec une déplaqueuse à gazon, une bêche ou un coupe-bordure. Voir à bien enlever toutes les racines.

- Creuser le lit du jardin à une profondeur de 7,5 à 15 cm selon la nature du sol. Pour aider les plantations à s’enraciner, on ajoute une couche de compost aux premiers centimètres de sol.

- Les jardins pluviaux peuvent être plantés ou recouverts d’un matériau dur et perméable, comme les pierres de rivière, ou une combinaison des deux. Si on plante des arbres, mieux vaut choisir des espèces qui tolèrent à la fois les conditions humides et sèches.

Pour obtenir un exemplaire gratuit du feuillet «Votre maison» intitulé Un jardin pluvial pour mieux gérer les eaux de ruissellement dans votre cour, ou pour de l'information portant sur tout autre aspect de la propriété, de l'entretien ou de l'achat d'une habitation, visitez le site : www.schl.ca

Organisations: Société canadienne d’hypothèques et de logement, SCHL

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires