Chronique nutrition : sur la route du bio

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Certains choisissent les aliments biologiques pour des questions environnementales, d’autres pour des raisons de santé ou même pour le goût. Le bio n’offre-t-il réellement que des avantages sur les aliments conventionnels ?

Sur la route du bio

Jean-Philippe Sylvain, nutritionniste

Démystification du bio

Les produits biologiques sont exempts, entre autres, de pesticides, d'engrais chimiques, d'organismes génétiquement modifiés, d'antibiotiques et d'hormones de croissance. Pour les produits transformés, on n’ajoute ni colorant chimique, ni additifs de synthèse, ni agent de conservation chimique. Au point de vue environnemental, ce mode de production favorise la biodiversité des champs et le respect des conditions de vie des animaux.

Seuls les produits ayant obtenu une certification, par un organisme dûment accrédité, sont autorisés à porter l’une des mentions suivantes: «organique», «biodynamique», «biologique» et «écologique».

Consommer du bio est-il meilleur pour la santé ?

En premier lieu, les aliments biologiques ne sont pas nécessairement plus nutritifs que les aliments conventionnels. Dans le cas des fruits et légumes, certaines variétés contiennent un peu plus de vitamine C, de fer et de magnésium, mais cela n’apporte pas un avantage réel pour la santé globale. Certaines différences peuvent être remarquées dans les produits transformés (biscuits, soupes, céréales, etc.) et mieux vaut consulter la liste des ingrédients.

Par contre, on peut affirmer que les aliments bios sont souvent plus naturels. Des ingrédients moins raffinés sont généralement utilisés et aucun résidu de pesticides ne peut s’y retrouver. À noter que les pesticides peuvent occasionner des conséquences néfastes à long terme pour notre santé, mais peu de preuves concluantes ont fait état du lien entre la quantité de pesticides retrouvés dans notre alimentation et les effets dommageables de ceux-ci.

Pourquoi les produits biologiques sont-ils plus chers ?

Les produits biologiques coûtent souvent de 20 à 50 % plus cher que les produits issus de l’agriculture industrielle. Des animaux qui grandissent à un rythme normal, sans antibiotique et hormone de croissance, diminuent les revenus des éleveurs, tout comme un champ de blé est plus sensible aux maladies et aux insectes ravageurs. Le coût pour la certification est également un facteur à considérer.

Biologique n’est pas nécessairement écologique ! Une tomate bio qui a voyagé 5000 km n’est pas un choix environnemental intéressant. Pourquoi ne pas encourager l’économie locale en se procurant des paniers bios ou en achetant des produits directement du producteur. Les prix de vente s’approchent alors des produits industriels et les aliments sont encore plus frais.

Il existe plusieurs raisons de manger bio ou non, mais sans aucun doute que l’essor des produits biologiques sur nos tablettes n’est qu’à ses débuts !

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires