Semaine « Olivier Gingras » au sein des hebdos de TC Media

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Au profit de la Fondation des gouverneurs de l’espoir

C’est un dimanche de septembre en 2009. Un week-end en famille au chalet pour les Gingras. Olivier, 13 ans, qui n’est nullement téméraire, décide de faire un brin de baignade dans le lac. Quelques minutes plus tard, sa vie basculera dans les secondes suivant un banal plongeon de surface.

Éprouvant des difficultés à respirer et incapable de bouger ses membres devenus insensibles, Olivier Gingras est transporté à l’hôpital.

S’en suivent des moments d’attentes interminables d’un pronostic; des heures d’inquiétudes, d’angoisse, de panique, de stress et d’impuissance pour Olivier et sa famille.

Ce pronostic sera brutal et cauchemardesque: Olivier finira ses jours quadraplégique, paralysé des épaules jusqu’au pied, et devra probablement être branché à un respirateur le reste de sa vie.

Les parents Caroline et Jacques s’écroulent au verdict mais restent au chevet de leur fils à toutes les minutes alors qu’Olivier passe quatre mois aux soins intensifs.

Si le pronostic était brutal, la prise de conscience par Olivier de son état l’est tout autant et ce dernier fait quatre tentatives de suicide dont la première où il tente de mordre et couper les tubes qui servent à le faire respirer.

Après le désespoir, l’espoir

Olivier quitte les soins intensifs en décembre et débute une réadaptation en janvier 2010.

Grâce à des efforts colossaux, il se débarrasse de son respirateur…l’espoir renaît et Olivier se tourne vers l’avenir.

« Je ne travaillerai jamais dans la construction mais j’ai toute ma tête », affirme Olivier qui sourit malgré tout à la vie et caresse même quelques rêves dont celui de compléter deux années d’études dans la même année.

Olivier a choisi la vie, le courage, la détermination. Il veut maintenant redonner de l’espoir au suivant. On peut d’ailleurs rejoindre son groupe Facebook à http://www.facebook.com/groups/oliviergingras

La Fondation des gouverneurs de l’espoir

Parallèlement à ce tragique accident, les parents d’Olivier découvrent avec stupéfaction qu’aucune fondation ou organisme gouvernemental ne couvre ce genre d’accident alors qu’ils doivent maintenant composer avec d’insurmontables frais d’aménagement de leur domicile pour les besoins d’Olivier.

Caroline doit fermer son service de garde en milieu familial et Jacques doit prendre un long congé de travail pour surmonter cette crise.

Toutes leurs économies sont presque épuisées, le couple doit encore trouver des dizaines de milliers de dollars pour l’intégration de leur fils à domicile.

C’est la Fondation des gouverneurs de l’espoir (http://gouverneursdelespoir.org) qui leur vient en aide et permet d’offrir ces conditions à Olivier.

Aujourd’hui, après avoir passé 28 mois à l’hôpital Sainte-Justine, Olivier, son frère Mathieu et ses parents souhaitent en quelque sorte donner au suivant après avoir bénéficié de cette aide si précieuse, d’autant plus que personne n’est à l’abri d’un tel accident.

Semaine Olivier Gingras et TC Media

Jacques Gingras est employé de TC Media depuis 27 ans et ses collègues de la Division des journaux, Québec et Ontario, de TC Media ont été touchés par son histoire.

Aussi, l’ensemble des employés des hebdos sont heureux de participer et de contribuer pour la toute première année à la campagne de financement annuelle de la Fondation des gouverneurs de l’espoir.

Dans ce cadre, les neuf régions administratives de la Division mettent en branle diverses activités et événements bénéfices afin d’atteindre l’objectif global de 60 000 $.

La « Semaine Olivier Gingras » bat son plein et les dons peuvent être faits directement sur le site de la Fondation en cliquant sur « Faire un don » dans la boîte identifiée à TC Media à droite sur la page d’accueil.

Organisations: Fondation des gouverneurs, Groupe Facebook

Lieux géographiques: Hôpital Sainte-Justine, Québec, Ontario

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Christiane
    29 mai 2013 - 17:29

    Merci de partager une partie de votre vie. Olivier est une preuve de courage et persévérence ... Ca me touche beaucoup et c'est vrai que ca peut arriver a n'importe qui ...

  • France Charbonneau
    25 mai 2013 - 18:55

    Volonté, courage, amour, bravo la famille et un bravo particulier au petit frère d'Olivier...cela ne doit,pas être toujours facile pour lui....Vous êtes des gens qui,dégagés le bonheur malgré vos épreuves...xxxxx

  • Jean Allard
    10 juin 2012 - 21:39

    Bonjour Jacques et Olivier, Restez confiants et positifs. J'ai vécu un accident similaire à Olivier quand j'avais 19 ans en plongeant dans une piscine hors-terre. J'étais paralysés des bras et des jambes et branché à une trachéotomie. J'ai passé bout à bout, 5 mois dans un Hôpital à Trois-Rivières et 18 mois à l'IRM et à Lucie-Bruneau entre août 78 et septembre 1980. Par miracle ma lésion à C4-C5 était partielle et j'ai retrouvé en travaillant très fort l'usage de mes bras à 70%. J'ai refusé le fauteuil électrique que l'on avait commandé pour moi. Je prenais 20 minutes au début pour me rendre en physiothérapie ! Je travaillais sur les appareils de musculation en après-midi après mes séances d'ergothérapie. Je travaillais ma capacité pulmonaire le soir en soufflant dans mon appareil avec 3 petites boules bleu et j'ai finis par les faire monter d'un seul souffle et de les tenir en haut. J'ai appris à réécrire en écrivant des lettres à mes amis à Trois-Rivières car en 1980 les ordinateurs n'étaient pas disponibles. Lors de mon séjour à Lucie-Bruneau je suis retourné poursuivre mes études collégiale. Ce que j'ai trouvé cela difficile de me retrouver seul en fauteuil roulant avec tous ces étudiants ! Mais c'est là, au Cégep Bois-de-Boulogne que je me suis fais pleins d'amis(es). J'étais capable de prendre mes notes de cours et j'ai fini mon DEC en 1981. J'ai réussis à avoir le poste de "Directeur du Pavillon International des Personnes Handicapées en 1981 pendant la dernière été de l'ouverture de "Terre des Hommes". Aujourd'hui à 54 ans, j'ai 27 ans de travail accumulé comme "Technicien en accessibilité universelle" au même endroit. J'ai publié l'ensemble des programmes et des services pour les personnes vivant avec des limitations et dont olivier devrait connaitre . Aller sur www.altergo.net et regardez les programmes suivants : Vignette d'accompagnement en loisir (VATL) et le programme d'accompagnement en loisir (PACL). La Vignette D'accompagnement touristique et de loisir (VATL) La VATL se présente comme une mesure favorisant une meilleure intégration sociale des personnes handicapées. La VATL permet la gratuité à l’accompagnateur de la personne (12 ans et plus) ayant une déficience dans plusieurs endroits comme : La Ronde, le Cinéma Beaubien, le Jardin Botanique…Etc www.vatl-tlcs.org Regardez bien le "Guide des Services" envoyé à tous les citoyens de Rosemont. Olivier pourrait recevoir des livres, des CD de musiques, des livres parlés et tout cela gratuitement grâce au programme LE BIBLIO-COURRIER. Il recevra un catalogue au début avec un sac pour recevoir ses livres par la poste et les retourner au facteur et cela gratuitement. Informez-vous au : 514 872-2901. Un sinistre, un incendie! Dormez sur vos deux oreilles… Si vous êtes une personne âgée ou une personne handicapée ou que vous éprouvez de la difficulté à vous déplacer, il peut être difficile de quitter votre résidence en cas d'incendie ou de sinistre. Les pompiers peuvent vous aider à sortir de façon sécuritaire et rapidement de votre résidence. Pour cela, vous n'avez qu'à vous inscrire au recensement des personnes à mobilité réduite du Service de sécurité incendie de Montréal (SPIM). Un carton d’inscription à compléter et à retourner à la caserne près de chez vous est la seule chose à faire. Grâce à ces renseignements, les pompiers pourront intervenir plus efficacement en cas d'urgence grâce à un service informatisé qui avertit les pompiers lorsque votre domicile est identifié lors d’un sinistre ou d’un incendie. N'oubliez pas de les informer de tout changement lié à votre situation. Pour vous inscrire, appelez au 514 872-3775 ou composez le 311 J'ai un triplex depuis 1987. Le premier étage est complètement adapté à mes besoins de quadriplégique / tétraplégique. J'ai une épouse qui travaillait comme bénévole à Lucie-Bruneau. Nous fêterons 33 ans de vie commune le 31 octobre prochain Tout semble impossible au début je le sais, mais Olivier, garde espoir et je suis sur Facebook moi aussi : Jean Allard Aussi je pourrais t'envoyer des informations par courriel / email pour apprendre tout ce qui existe afin de devenir le mieux informé de tout Rosemont. Jean allj@videotron.ca

  • Émile Rivest
    08 juin 2012 - 01:09

    j'ai côtoyer Olivier a l’hôpital Marie-enfant et je peux vous dire qu'il fait preuve d'un courage extraordinaire et qu'en aucun cas il se laisse décourager, c'est une personne qui sait voir les côtés positifs de la vie malgré tout et qui garde toujours le sourire et sa famille et son entourage est très présente pour lui apporter du support. Olivier Gingras est en quelques sorte mon modèle pour ce qui est de ne pas se laisser rabaisser par les choses qui nous arrive dans la vie et il nous démontre à tous qu'on peut garder le sourire quoi qu'il nous arrive...

    • Jacques Gingras
      13 juin 2012 - 22:02

      Merci d'avoir partager ton histoire, je vois que tu as travaillé fort, c'est tout à ton honneur. Tu pourras communiquer avec moi sur Facebook https://www.facebook.com/jacqueswgingras Au plaisir Jacques

  • Désirée
    04 juin 2012 - 07:09

    C'est tellement triste de lire ton histoire...cher Olivier,je souhaite beaucoup de courage et d'espoir à toi et à ta famille. Venant de la Suisse je sais qu'il existe une fondation pour la paraplégie : "Depuis 1978, l’Association des bienfaiteurs appuie et subventionne les efforts de la Fondation suisse pour paraplégiques en faveur de personnes paralysées médullaires. Les fonds constitués par les cotisations constituent la principale base financière du réseau complet et intégré des prestations qu’offre cette œuvre solidaire sans doute unique au monde. En cas de paralysie médullaire consécutive à un accident, les bienfaiteurs et – selon la catégorie d’affiliation – les membres de leur famille vivant dans le même ménage reçoivent une aide simple et immédiate sous la forme d’un montant de soutien de 200 000,- CHF maximum. Ce pacte de solidarité exclusif entre la Fondation suisse pour paraplégiques et son institution sœur, l’Association des bienfaiteurs, permet, depuis plus de 30 ans, la vision de la rééducation intégrale de para- et tétraplégiques." Mais je pense qu'il faut être membre déjà avant l'accident . Dans le cas de mon père qui n'était pas membre avant l'accident la fondation ne payait pas... Je voulais quand même donner ce lien car les gens ne connaissent pas cette possibilité et je trouve que le montant annuelle n'est pas très élevé: http://www.paranet.ch/fr/pub/gv/vision.htm  

  • Maya Goodrich
    31 mai 2012 - 13:11

    Très touchant, vous avez beaucoup de courage toute la famille!

    • Serge Jacques
      31 mai 2012 - 23:35

      Le courage c'est la peur qui fait sa prière... Je te souhaite, Olivier, tout le courage et la détermination nécessaires pour passer au travers de ces difficiles épreuves. Ce sont les petits miracles et les petites victoires qui permettent de passer au travers des épreuves les plus cruelles. Le sourire que tu exprime, Olivier, démontre que tu as une force de caractère qui te permettra de soulever des montagnes. Tu as le pouvoir de te surprendre et de nous surprendre. Bon courage et bonne détermination. Serge Jacques, infographiste concepteur au journal L'Action

    • Jacques Gingras
      04 juin 2012 - 09:07

      Merci pour les encouragements Père d'Olivier

  • Yan Tourigny
    30 mai 2012 - 22:30

    Toujours difficile de voir une jeune vie gâchée de cette façon... Je ne sais pas comment je réagirais si ça m'arrivais ou si ça arrivait à un de mes enfants... Les parents et le frère d'Olivier doivent être très forts pour le soutenir car lui aussi aura besoin de toute la force possible pour sortir de cette difficile épreuve... Je lui souhaite le meilleur pour la suite des choses en lui souhaitant aussi de garder le goût à la vie même si ça doit être extrêmement difficile...

    • Sophie
      10 mai 2013 - 20:48

      Wow votre histoire me touche beacoup elle est triste mais plein d'espoir . Elle demontre qu' avec determination force courrage ont peut y arriver merci de partage ce message de vie .. Et. Chapeau xx