Jean Charest dévoile ses engagements financiers au Manoir Montmorency

Michel
Michel Bédard
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

250 000 nouveaux emplois au cours des cinq prochaines années

Le chef du Parti libéral du Québec et premier ministre, Jean Charest, était de passage, ce matin au Manoir Montmorency, dans l’arrondissement de Beauport, pour présenter aux Québécois le programme électoral, ainsi que le cadre financier des engagements de son parti en vue du scrutin du 4 septembre prochain.

Entouré de plusieurs ministres et candidats de la région de Québec, M. Charest a déclaré qu’il visait la création de 250 000 nouveaux emplois au cours des cinq prochaines années et la baisse du taux de chômage à 6 % d'ici 2017.

«Nous atteindrons le plein emploi. Nous y arriverons en déployant le Plan Nord, en développant notre économie du savoir, en assurant le rayonnement de nos universités par un financement adéquat, en favorisant l'innovation dans nos entreprises et en encourageant l'exportation. Pour atteindre cet objectif ambitieux, nous devons inciter tous nos talents à participer au marché du travail», a affirmé le chef libéral.

Pour un équilibre budgétaire dès 2013-2014

«La rigueur budgétaire et l'incertitude économique mondiale sont des éléments qu'on ne peut se permettre d'ignorer dans l'élaboration de notre programme. Les ignorer serait irresponsable envers les Québécois», a admis le premier ministre.

M. Charest a mentionné que ce cadre financier s'inscrivait en droite ligne avec le Plan de retour à l'équilibre budgétaire pour 2013-2014 et prenait en compte une marge de manœuvre pour de nouvelles initiatives du budget. Au cours des deux dernières années, cette marge de manœuvre s'est élevée à plus de 300 M$.

«L'impact financier des mesures budgétaires, fiscales et financées par le service de la dette qui sont annoncées dans notre programme est de 245 M$ en moyenne par année pour un total de 1,223 milliard $ à terme. Il s'agit d'une somme qui se situe à l'intérieur de la marge de manœuvre du gouvernement. Pour maintenir l'équilibre budgétaire après 2013-2014, la croissance des dépenses de programmes en 2014-2015 sera limitée à 2,0 %, alors qu'elle était initialement prévue à 3,0 %. Les ministères et organismes, ainsi que les sociétés d'État devront notamment poursuivre le resserrement de leurs dépenses administratives, les nouvelles initiatives seront limitées et la pertinence des programmes sera régulièrement évaluée», a annoncé le chef libéral.

Redevances minières additionnelles

Le programme présenté par M. Charest prévoit aussi que des redevances minières additionnelles de 150 M$ annuellement seront versées au Fonds des générations pour réduire le poids de la dette. Les investissements que le gouvernement prévoit réaliser en infrastructure seront financés à même les enveloppes déjà prévues au Plan québécois des infrastructures. Beauport Express, membre du Groupe Québec Hebdo.

Organisations: Fonds des générations, Québec Hebdo

Lieux géographiques: Région de Québec, Plan Nord, Beauport

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires