L’ange Charest

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Une publicité récente du parti libéral nous présente un Charest qui, en nous regardant candidement dans les yeux, semble vouloir nous convaincre qu’il est blanc comme neige. Peut-il penser qu’on est assez naïfs pour le croire après tous les scandales qui ont miné son parti ces dernières années ? Comment a-t-il pu laisser de ses ministres attribuer autant de contrats et de faveurs à des amis du parti ? Comment a-t-il pu fermer les yeux aussi longtemps sur le dossier de la corruption et de la collusion ? Comment a-t-il pu lui-même accepter les petits papiers jaunes dans le dossier de la nomination des juges ? Et son fameux Plan Nord ! Cette vente à bon marché de nos ressources naturelles … encore pour les amis du parti, ces rôdeurs professionnels voulant une part du gâteau, vus en sa compagnie, mais nié par ce dernier. Comment n’a-t-il pas pu se rendre compte que certains des ses organisateurs politiques étaient des mafiosos ? Comment a-t-il pu si maladroitement gérer la crise étudiante ? Comment a-t-il pu matraquer si bassement les étudiants ? Comment peut-il reprocher à Mme Marois d’avoir pris la part des étudiants ? Et pour se venger, il s’abaisse à nous la montrer dans une vidéo trafiquée dans le seul but de ternir son image. Quelle malhonnêteté, mais tout est permis quand on a la soif du pouvoir et que des élections s’en viennent. Blanc comme neige ?

Jean Charest

Lisette Côté,

L’Ange-Gardien

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Alexandre Côté
    08 juillet 2012 - 15:25

    M. Trudel, je doute fort que de suivre le point de vue des journalistes mène à une telle critique du Gouvernement Charest. Les chroniqueurs de Power Corporation, la Presse et le Soleil, ne sont pas reconnus pour leur tendance à remettre en doute les manoeuvres libérales, André Pratte et Gilbert Lavoie en tête. À moins que vous vouliez parler de Jeff Fillion ou Sylvain Bouchard qui sévissent à la radio de Québec, leur seul critique envers le gouvernement libéral lui reproche d'être trop... à gauche!! Quoi dire de LCN et des journaux de Québécor qui ont choisi d'étouffer la crise étudiante le plus qu'ils le pouvaient, lui accordant une couverture deux fois moins importante que la moyenne des 3 autres quotidiens montréalais selon Influence communication. Vous avez raison, se fier uniquement sur les médias pour espérer avoir une idée juste de la "vraie politique" est plutôt incorrect. Par contre la réalité, est bel et bien que le gouvernement libéral nage dans les allégations de corruption et de collusion, il a instauré une loi odieuse pour brimer la liberté d'expression (loi 78) qui se compare à des mesures jadis prises par des gouvernement étrangers, élus mais dérivant vers le totalitarisme. L'histoire et les leçons que nous devons en tirer, c'est ça qui nous permet de voir ce qu'est la "vraie politique". Je terminerai avec une citation de Herbert Marcuse: "L'efficacité du système [dans lequel nous vivons] empêche les individus de reconnaître qu'il ne contient que des éléments qui transmettent le pouvoir répressif de l'ensemble."

  • Trudel J.
    06 juillet 2012 - 01:11

    Mme.Coté vous y allez un peu fort envers M.Charest. M.Charest est le meilleur Premier Ministre que le Québec ait eu. Cet homme a passé à travers les récentes crises que le Canada a connus avec une fermeté et une très bonne économie. Il s'est créé beaucoup d'emplois durant ces crises. Même les États-Unis ont été loin derrière le Québec. Le Québec fut la meilleur Province durant ces crises. Mme.Coté vous devriez suivre la vrai politique et non les journalistes. Merci