Les Kebs de Québec visent les grands honneurs

Marc
Marc Cochrane
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

L'équipe de basketball professionnelle tient son camp d'entraînement à Boischatel

La mixture relevée formée de joueurs américains et québécois donnent de grands espoirs à l'organisation des Kebs de Québec, si bien qu'elle ne vise rien de moins que les grands honneurs de la Premier Basketball League.

Le nouvel entraîneur des Kebs de Québec, Robert Spon, est entouré du Torontois Cordell Genty (6 pi 5 po), du vice-président, Vincent Bernier, et du Trifluvien, Sébastien Saloit (6 pi 5 po).(Photo: Marc Cochrane)

En plein camp d'entraînement au Centre sportif de Boischatel, les Kebs misent à leur cinquième saison sur un entraîneur de premier plan en Robert Spon et sur un groupe de joueurs qui fait déjà l'envie des autres formations de la PBL.

«D'autres clubs nous ont approchés pour parler échange, même si le camp d'entraînement ne fait que s'amorcer», affirme le président des Kebs, Conrad Bernier, en conférence de presse, ce matin.

Pas de problèmes en vue

Le pilote Spon s'est réjoui de la combinaison entre des éléments de l'Oncle Sam et des Québécois.

«Je ne vois pas de problème de communication entre les joueurs. Le basketball a une seule langue», commente l'entraîneur-chef réputé pour son attitude de gagnant.

Visages familiers

Plusieurs visages familiers effectuent un retour au camp des Kebs qui se poursuit jusqu'à samedi, à Boischatel, dont les Québécois Samuel Audet-Snow, Jonas Pierre, qui ont déjà signé avec le club, ainsi que Colson Sénat, Louis-Patrick Levros et Sébastien «Snake» Salois.

Parmi les joueurs issus des États-Unis, on retrouve le garde format réduit Royce «Dunk» Parran (5 pi 7 po), de Chicago State, Quennel «Q» Brown, un ailier de puissance de 6 pi 7 po, originaire de l'Université Auburn en première division de la NCAA, Adam Harrington (6 pi 4 po), un ancien Maverick de Dallas de la NBA, la recrue Maurice Acker (5 pi 8 po) et le grand ailier Mike Evanovich (6 pi 8 po) de l'Université privée de Fairfield (Conn.)

Matchs présaison

À la suite du camp d'essai d'hier, 26 joueurs entament le camp d'entraînement. Après la première journée, le nombre tombera à 18 et une quinzaine d'entre eux prendront part au match intra-équipe, lundi midi, à la Polyvalente de Charny. Après quatre parties présaison, dont les 19 et 20 décembre, à Québec, les Kebs (4-16 en 2009-2010) entameront leur calendrier avec 12 joueurs le jeudi 6 janvier 2011, à 19 h, contre Halifax.

Des noces?

Invité à la conférence de presse, le maire de Boischatel a souhaité que la présence des Kebs au Centre sportif constitue un début de rapprochement entre le club de basketball professionnel et sa municipalité.

À son tour, le vice-président des Kebs, Vincent Bernier, entrevoit une possibilité de «noces» afin d'installer des bases permanentes entre les deux organisations.

«Les installations du Centre sportif de Boischatel sont complètes. Nous pourrions même disputer des matchs hors-concours ici, avec un peu plus d'éclairage», note le directeur des opérations des Kebs, Stacy Patry.

Organisations: Centre sportif de Boischatel, Groupe de joueurs, Colson Sénat Université Auburn NCAA Maverick de Dallas de la NBA

Lieux géographiques: Boischatel, Camp des Kebs, États-Unis Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires