Ski de fond: « Je n’étais pas dans une bonne journée » - Alex Harvey

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Alex Harvey a puisé dans ses réserves, mais ce ne fut pas suffisant. Aujourd’hui, samedi, au prestigieux 50 kilomètres classique d’Holmenkollen comptant pour la Coupe du monde de ski de fond, l’athlète de Saint-Ferréol-le-Neiges a terminé en 29e place (à 38 s).

Alex Harvey (Photo archives)

Le Norvégien Eldar Rönning a ravi la foule locale réunie au stade situé en banlieue d’Oslo pour signer une spectaculaire victoire en un temps de 2 h 32 min 27 s devant le favori, le Suisse Dario Cologna. Un autre Norvégien, Martin Sundby, a complété le podium.

« Ce n’était pas la journée espérée. Dès le troisième des six tours, je trouvais que c’était plus difficile que ce que j’avais prévu. Si tu veux faire une bonne course sur un 50 kilomètres, il faut que ce soit facile dans les 30 premiers kilomètres. Je me suis battu pendant pas mal toute la course et il faut croire que je n’étais pas dans une bonne journée », a reconnu Harvey.

« Je me sentais vraiment bien cette semaine. Je n’ai rien noté de spécial à l’échauffement, sauf que pendant la course, ça n’allait pas », a expliqué l’athlète de 23 ans en précisant que son fartage a été excellent tout au long de l’épreuve.

Harvey et son coéquipier Devon Kershaw, 10e de l’épreuve (à 9 s), sont demeurés aux avants-postes pendant plus des trois quarts de l’épreuve. L’Ontarien a profité de cette situation pour accumuler un maximum de points qui étaient offerts aux sprints intermédiaires afin de grimper au classement de la Coupe du monde.

L’opération a porté fruit, car Kershaw a amassé 85 points, ce qui lui permet de passer de la troisième à la deuxième place, devançant le Norvégien Petter Northug, à l’écart des pistes depuis une dizaine de jours en raison d’ennuis de santé.

Avec 10 kilomètre à faire, Harvey a commencé à se faire distancer par le groupe de tête, alors mené par Cologna et l’armada norvégienne. Quelques minutes plus tard, dans l’ascension finale située à moins de trois kilomètres de l’arrivée, le Québécois s’est retrouvé dans le rouge et son retard de cinq secondes s’est étiré à une trentaine de secondes.

Dans le dernier droit, Eldar Rönning n’a jamais lâché prise contre le favori Dario Cologna. Alors que la victoire semblait pratiquement acquise pour le Suisse dans les derniers mètres, Rönning a produit une ultime accélération pour devancer de justesse le meneur au classement du circuit et ensuite s’écrouler tête première après la ligne d’arrivée.

Les femmes seront au départ du 30 km classique dimanche.

(Source Sportcom)

Québec Hebdo

Organisations: Groupe de tête, Québec Hebdo

Lieux géographiques: Oslo, Source Sportcom

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires