Un pro de Boischatel à la poursuite de son rêve

Olivier Racine-Lessard
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Réalisable ou non, tout le monde a un rêve fou ! Pour Louis-Alexandre Pitre, ce rêve se rapproche de plus en plus de la réalité puisqu’il participera en septembre, à la première étape de qualifications pour la série «Nationwide», porte d’entrée de la PGA, le circuit de golf le plus prestigieux au monde.

Louis-Alexandre Pitre, golfeur de Boischatel, tentera sa chance à l’automne prochain contre les meilleurs au monde.

Ses débuts

C’est à 11 ans à St-Georges-de-Beauce, sa ville natale, que Louis-Alexandre a puni d’un grand élan sa toute première balle alvéolée. Son père lui a fait découvrir ce sport qui est devenu très rapidement, beaucoup plus qu’un simple sport à ses yeux. Il était toujours sur les gazons ; ou bien il y jouait, ou bien il y travaillait comme emploi d’été.

Aux alentours de 14-15 ans, le jeune golfeur a décidé de s’engager à fond dans sa passion. Il a eu droit à des leçons à raison de trois fois par semaine avec un entraineur de Québec, Frédéric Colgan (qui est d’ailleurs, encore aujourd’hui, à ses côtés) et c’est à partir de ce moment qu’il a participé à ses premières compétitions amateurs junior.

Par la suite, il a poursuivi son développement dans le programme golf-études au cégep St-Lawrence de Ste-Foy. À l’âge de 19 ans, il a fait ses débuts dans la série amateur chez les adultes. Il s’est ensuite exilé en Caroline du Nord, aux Etats-Unis, pour s’inscrire à l’Université Pfeiffer et évoluer dans le circuit universitaire américain, la NCAA. Il y a obtenu son diplôme en 2009.

Entrée chez les pros

«En 2010, j’ai eu une super saison amateur au Québec et aux Etats-Unis !» a-t-il lancé fièrement. «Avant de participer au US amateur (compétition qui regroupe plus de 300 joueurs parmi les meilleurs amateurs), je n’étais pas encore sûr de vouloir en faire une carrière, de me lancer chez les pros. C’est vraiment là que s’est fait le déclic.»

L’an dernier, il a fait son entrée chez les pros. «Ça a quand même bien été ! Je n’ai pas eu de victoires mais j’ai eu quelques top10 et un top5» dit-il humblement. Pour ce qui est de cette année, le principal intéressé dit ne pas avoir trouvé sa saison particulièrement, «du tonnerre» pour reprendre ses mots. « Je n’ai pas eu de victoires encore cette année mais je prends de l’expérience», commente-t-il.

Son automne

L’automne sera particulièrement important pour l’assistant pro du Royal Québec à Boischatel puisqu’il tentera sa chance aux qualifications du «Nationwide tour», le circuit de second niveau à la PGA. «Je crois en mes chances d’obtenir mon laissez-passer pour le nationwide, c’est mon objectif d’avoir ma carte !», confirme-t-il en rappelant au passage que pour accéder à ce championnat, il y a plusieurs appelés et très peu d’élus. Seulement 25 cartes seront remises au terme de trois rondes de qualifications. «Si je joue à la hauteur de mon talent je suis capable !», a-t-il laissé tomber confiant. Bien entendu, toute l’équipe de L’Autre Voix lui souhaite la meilleure des chances ! L'Autre Voix, membre du Groupe Québec Hebdo

Organisations: Université Pfeiffer, NCAA, Royal Québec Québec Hebdo

Lieux géographiques: Boischatel, Etats-Unis, Québec St-Georges-de-Beauce Caroline du Nord

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires