Canyoning-Québec gravit un autre échelon

Lauréate aux Grands Prix du tourisme québécois 2010, région de Québec


Publié le 7 avril 2010
Marc Tremblay a reçu son prix lors d'un gala, le 30 mars, en présence de 300 personnes à Espaces Dalhousie, des mains de la conseillère communication et collectivités Hydro-Québec, Danielle Gauvin. (Photo: Gracieuseté)

Contrairement au sport du canyoning qui consiste à descendre des cascades ou de ravins, Canyoning-Québec poursuit son ascension. Pour son 10e anniversaire, l'entreprise de Beaupré a reçu un beau cadeau en décrochant un Grand Prix du tourisme québécois 2010, région de Québec, dans la catégorie Écotourisme et tourisme d'aventure.

Il s'agit d'un deuxième honneur du genre pour le propriétaire Marc Tremblay qui l'avait aussi emporté en 2004. «Il s'agit d'une occasion pour nous de faire le point sur la reconnaissance de l'entreprise. En ce 10e anniversaire, nous avions une belle opportunité de parler de nos réalisations», affirme M. Tremblay qui embauche une dizaine d'employés saisonniers.

Unique au Canada

Selon ce passionné de spéléologie, Canyoning-Québec constitue le seul spécialiste en la matière au Québec et même au Canada. Le canyoning de glace représente une autre exclusivité proposée par l'entreprise dont les bureaux sont situés au pied du Mont-Sainte-Anne. «En plus de la chute Jean-Larose (composée de trois cascades de 12, 19 et 41 mètres de hauteur) et des sites déjà connus de Charlevoix (rivière du Moulin, à Baie-Saint-Paul, les canyons de la Vieille Rivière et de la chute à Cimon), nous diversifions nos opérations en ajoutant une nouvelle destination cet été: la Vallée Bras-du-Nord, à Saint-Raymond de Portneuf», souligne M. Tremblay.

Bien au chaud

Canyoning-Québec offre la possibilité à sa clientèle de pratiquer ce sport considéré plus facile que l'escalade dans des endroits aussi pittoresques que Cuba et la Guadeloupe.

Aventure-écotourisme Québec avait aussi récompensé Canyoning-Québec, en 2007, en lui remettant le prix du Guide par excellence, pour son implication dans le milieu du tourisme d'aventure, sa rigueur dans l'application de la gestion des risques pour sécuriser les clients en milieu vertical.