«La Côte-de-Beaupré est un site idéal pour le développement durable» - Pierre Lefrançois

Un nouveau projet communautaire d’éoliennes pourrait voir le jour


Publié le 18 août 2010
Le maire de L’Ange-Gardien et préfet de la MRC de la Côte-de-Beaupré, Pierre Lefrançois, estime que le vaste territoire vert situé au nord représente un endroit idéal pour y favoriser des initiatives de développement durable. <@CP> (Photo Michel Bédard)

Présent à la Foire Commerciale Éole qui a réuni récemment près de 200 représentants de la communauté d’affaires de l’industrie éolienne du Québec et de l’industrie hors-frontières sur le site de l’hôtel Val-des-Neiges, à Beaupré, le maire de L’Ange-Gardien et préfet de la MRC de la Côte-de-Beaupré, Pierre Lefrançois, estime que le vaste territoire situé au nord représente un endroit idéal pour y favoriser des initiatives de développement durable.

«On est chanceux. On possède un territoire vert immense au nord qui se prête bien pour le développement de projets éoliens toujours dans le respect de l’environnement. Tout ce que l’on va faire sur la Côte-de-Beaupré au cours des prochaines années sera du développement durable, autant dans les domaines de la construction résidentielle, commerciale ou institutionnelle, de l’aménagement du territoire et de l’environnement. Le plus bel exemple est sans contredit le projet majeur du Parc éolien de la Seigneurie de Beaupré auquel pourrait bientôt se greffer un nouvelle initiative à caractère communautaire», a laissé entendre M. Lefrançois.

Une douzaine d’éoliennes d’une puissance de 25 mégawatts

Invité à développer davantage son discours, M. Lefrançois a mentionné au journal que la MRC de la Côte-de-Beaupré avait soumis dernièrement au gouvernement du Québec un nouveau projet communautaire visant la construction d’une douzaine d’éoliennes d’une puissance de 25 mégawatts dans le secteur connexe au Parc éolien de la Seigneurie de Beaupré développé par des promoteurs privés. «La caractéristique de cette nouvelle initiative est que les redevances seront réinvesties dans la communauté. La réponse du gouvernement devrait nous parvenir en décembre prochain et nul doute que ça serait une bonne nouvelle pour toute la population de la Côte-de-Beaupré», souligne M. Lefrançois.