Boischatel: important soutien financier pour la côte de l'Église


Publié le 9 mars 2017

Dès le début du mois de mai, la côte de l'Église sera en complète réfection.

©(Photo TC Media – Mathieu Turgeon)

PROVINCIAL. Après avoir dévoilé son projet de réfection de la côte de l'Église l'automne dernier, la municipalité de Boischatel vient de recevoir une importante aide du gouvernement provincial, de l'ordre de 1,2M$, pour réaliser le tout.

Le maire de Boischatel, Yves Germain
(Photo TC Media – Mathieu Turgeon)

«Deux semaines de suite avec de bonnes nouvelles [après l'annonce de 9M$ pour l'usine de traitement d'eau potable]!», s'est réjoui le maire Yves Germain.

Le projet de réfection de la côte de l'Église, un investissement total de 9M$, avait été présenté l'automne dernier. L'aide provinciale de 1,2M$ viendra assurer sa réalisation. «On fait la réfection complète de la côte de l'Église. On va en profiter pour changer son design, mais on refait aussi tout le réseau d'aqueduc et d'eau potable sous la côte», rappelle le dirigeant.

Selon lui l'investissement de 9M$ du Fonds pour l'eau potable et le traitement des eaux usées (FEPTEU), pour l'usine de traitement, a donné un bon coup de main à celui de la réfection de l'une des principales voies d'accès à la municipalité. «Avec l'aide pour l'usine d'eau potable qui est plus importante qu'on pensait, on se retrouve pas mal où on voulait être pour les deux projets réunis», a conclu M. Germain.

La députée de Charlevoix – Côte-de-Beaupré, Caroline Simard
(Photo TC Media – Mathieu Turgeon)

«Boischatel avait de gros projets»

Pour la députée de Charlevoix – Côte-de-Beaupré, Caroline Simard, l'investissement fait par le gouvernement qu'elle représente est d'une grande importance pour les citoyens de Boischatel. «Il y a une volonté d'améliorer les infrastructures en eau potable et usée dans l'ensemble des municipalités du Québec. Boischatel avait de gros projets, alors pour nous ça devenait fort intéressant et nécessaire pour leurs réalisations de les appuyer», a-t-elle expliqué.

Tout comme l'annonce faite à Sainte-Anne-de-Beaupré [10M$ pour régler ses problèmes en approvisionnement], le dévoilement de l'aide pour Boischatel était un dossier que Mme Simard suivait de très près depuis son élection en 2014. «De voir sa réalisation, c'est fort important.»

TC Media