Le parc riverain de L'Ange-Gardien enfin prêt


Publié le 10 juin 2017

La pièce maitresse du nouveau parc: le bâtiment multifonctionnel à aire ouverte pouvant accueillir événements et spectacles.

©(Photo TC Media – Prisca Benoit)

FLEUVE. Un peu plus d'un an après avoir annoncé le projet, le parc riverain Espace Fillion de L'Ange-Gardien a finalement été inauguré la semaine dernière.

Avec ce nouveau lieu récréatif et de détente, la municipalité de L'Ange-Gardien offre un endroit où profiter du fleuve Saint-Laurent. Situé en bordure de la route 138, juste en arrière de la station-service à l'intersection de la rue Casgrain, il fait partie de la trame verte et bleue de la Communauté métropolitaine de Québec (CMQ).

Une passerelle s'avançant vers le fleuve offre une vue imprenable sur le Saint-Laurent.
(Photo TC Media – Prisca Benoit)

Les travaux pour l'Espace Fillion ont débuté en août 2016 et se sont échelonnés jusqu'en avril dernier. Le parc riverain comprend un accès au fleuve pour les petites embarcations, mais aussi des aires de détente et un endroit protégé où il sera possible de tenir des événements. Une passerelle s'avance vers le fleuve pour contempler les paysages de l'île d'Orléans et de la ville de Québec. Une piste multifonctionnelle le reliant jusqu'à la véloroute Marie-Hélène Prémont et l'avenue Royale a aussi été aménagée. «On veut afficher la présence du parc sur la piste cyclable», a indiqué la directrice générale de la municipalité, Lise Drouin. Des commodités comme des toilettes et des abreuvoirs viennent compléter le tout.

Une infrastructure stable

La municipalité avait le désir d'aménager ce terrain depuis plusieurs années, elle qui en est le propriétaire depuis 2009. En plus de s'associer à la trame verte et bleue de la CMQ, c'est aussi une occasion pour L'Ange-Gardien de posséder sa propre infrastructure lors de la tenue d'événements spéciaux dans la municipalité. «L’Espace Fillion s’inscrit comme point d’ancrage dans la mémoire collective en comptant renouveler annuellement un événement d’autrefois, la traditionnelle Traversée du pont de glace», a laissé savoir le maire de L’Ange-Gardien, Pierre Lefrançois. Auparavant, la municipalité devait louer le matériel chaque année pour sa fête hivernale, sans savoir si le fleuve allait geler à temps.

Le nouveau parc riverain fait partie d'une vision commune d'accessibilité au fleuve.
(Photo TC Media – Prisca Benoit)

Le projet dans son ensemble a nécessité des investissements de plus de 1,4M$. Plutôt que les 425 000$ prévus au départ, c'est finalement 475 000$ que le ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire a octroyé pour ce projet. La municipalité et la CMQ ont assumé respectivement 863 074$ et 212 500$. Le reste du financement a été bouclé par des partenaires, dont la MRC de La Côte-de-Beaupré pour 121 034$.

C'est la députée de Charlevoix-Côte-de-Beaupré, Caroline Simard, qui a fait l'annonce de cette inauguration au nom du ministre des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire. «Le fleuve fait partie de l’identité de L’Ange-Gardien, c’est pourquoi y avoir accès est si important, soulève la députée. L’Espace Fillion est issu du désir de la communauté de s’approprier cette fenêtre sur le Saint-Laurent et les nouvelles installations permettront à tous d’en profiter.»