Sections

La Piôle s'intéresse à la place des femmes au pouvoir


Publié le 9 juin 2017

Le maire de Boischatel, Yves Germain, et la députée de Charlevoix-Côte-de-Beaupré, Caroline Simard, entourés d'adolescents fréquentant la maison des jeunes de Boischatel.

©(Photo gracieuseté)

ÉGALITÉ. La maison des jeunes (MDJ) La Piôle, située à Boischatel, a reçu une importante aide financière de 25 000$ de la part du gouvernement du Québec dans le cadre d'un nouveau projet qui s'intéresse à la place des femmes dans les sphères du pouvoir.

Le conseil des jeunes de la MDJ de Boischatel s'est intéressé à la parité et à l'entrepreneuriat chez les femmes. «De cet intérêt est né le projet Brisons les stéréotypes et célébrons les femmes au pouvoir, avec pour but de promouvoir la participation des femmes au pouvoir, en favorisant une socialisation non stéréotypée des filles et des garçons», explique la coordonnatrice de la MDJ, Marie Pelletier. Le projet veut également promouvoir la parité dans les instances décisionnelles et préparer les femmes à occuper et à maintenir un poste dans ces sphères d'activité.

Le projet se divise en deux branches: politique et entrepreneurial. Les jeunes auront l'occasion de rencontrer des femmes d'influence dans ces deux volets. Par exemple, il est prévu dans le côté politique que les jeunes de la MDJ rencontrent des élues de tous les paliers gouvernementaux.

«Déjà, quatre déléguées de la Maison des Jeunes de Boischatel ont participé au Forum national sur le leadership des jeunes femmes à Muskoka, Ontario. Cette expérience unique, offerte par le YWCA Canada, va grandement nourrir notre projet, ajoute Mme Pelletier. Nos délégués ont aussi créé des liens significatifs avec des femmes de Québec et travaillent ensemble sur un projet innovateur qui sera certainement en complémentarité avec Brisons les stéréotypes et célébrons les femmes au pouvoir.»

L'annonce a été faite par la députée de Charlevoix-Côte-de-Beaupré, Caroline Simard, au nom de la ministre responsable de la condition féminine. «Il faut rappeler aux jeunes Québécoises qu’un engagement en politique ou dans le milieu des affaires constitue un défi passionnant qu’elles peuvent relever avec brio, et ce, dans l’intérêt de leur communauté et de tout le Québec», rappelle Mme Simard.

La MDJ de Boischatel a reçu ce soutien financier de la part du Secrétariat à la condition féminine dans le cadre de l'appel de projets 2016-2017 du volet 2 «Participation des femmes au pouvoir – À égalité pour décider». La somme de 25 000$ permettra de soutenir les objectifs du projet, mais aussi de réaliser un document de formation qui sera basé sur les conclusions du projet.