Un premier candidat à la mairie de Boischatel

À un peu plus de six mois des élections municipales


Publié le 13 avril 2017

Daniel Leblond souhaite remplir le rôle qui était celui d'Yves Germain depuis près de 20 ans.

©(Photo gracieuseté)

POLITIQUE. Citoyen de Boischatel depuis plus de 35 ans, Daniel Leblond se lance officiellement dans la course afin de devenir le prochain maire de la municipalité. Il y a quelques semaines, l'actuel maire, Yves Germain, avait déclaré qu'il ne solliciterait pas de sixième mandat.

«C’est avec beaucoup d’enthousiasme que je vais relever ce défi. J’ai à cœur les citoyens de Boischatel et j’espère qu’ils m’offriront la chance de leur montrer mon dévouement à bien les servir en tant que maire», lance le candidat.

Ce dernier a souhaité reconnaître le travail réalisé par le maire sortant. «M. Yves Germain mérite nos plus sincères félicitations pour ces 19 années passées à l’administration d’une municipalité qui est la fierté de ses citoyens.»

C'est à titre d'indépendant que Daniel Leblond se présentera aux élections municipales. «J’offre ma candidature comme indépendant afin de former une équipe en fonction des besoins de chacun des districts. Je crois que c'est ainsi que l'équipe doit être bâtie», affirme-t-il.

D'ici peu, le candidat exposera ses idées et son programme à la population de la municipalité. «Les citoyens de Boischatel seront à même d’évaluer mes capacités à améliorer la gestion de la municipalité avec le programme élaboré que je vais leur présenter d'ici l'élection, car tout comme moi, ils sont certainement sensibles aux dépenses effectuées par leurs élus.»

Il n'en est pas à sa première danse

Depuis plusieurs années, Daniel Leblond est impliqué en politique. «Par mes 21 années passées chez Bell cumulées à 19 autres années au service de partis politiques notamment en tant que directeur à la mobilisation à la Coalition Avenir Québec, poste que j’occupe actuellement [depuis 2016], j’ai développé une expertise tant dans l’industrie privée qu’en politique active qu’il me tarde de mettre au service des citoyens», explique-t-il.

Yves Germain mérite nos plus sincères félicitations pour ces 19 années passées à l’administration d’une municipalité qui est la fierté de ses citoyens.

Daniel Leblond

Il a même déjà participé à quelques élections:

2012: élection partielle à Boischatel

Daniel Leblond se présente à l'élection partielle dans le district #2: Chemin du Roi. Le 26 février, c'est André Paré (194 votes/ 72,4%) qui l'emporte devant M. Leblond (64 votes/ 23,4%) et Mylène Bouchard (10 votes/3,7%).

2007: candidat à l'élection provinciale dans Montmorency

C'est sous la bannière du Parti Québécois que Daniel Leblond souhaite devenir député de Montmorency en 2007. Représentant la défunte Action démocratique du Québec (ADQ), c'est Hubert Benoit (20 796 votes/ 51,55%) qui l'emporte, avec une majorité de 11 672 sur son plus proche poursuivant, le député sortant du Parti libéral, Raymond Bernier (9124 votes/ 22,62%). Daniel Leblond (8171 votes/ 20,25%) termine troisième.

Avant ces tentatives, le candidat à la maire de Boischatel aux prochaines élections a aussi été agent de liaison pour le Bloc Québécois et responsable du bureau de circonscription de Jean-François Simard, député péquiste de Montmorency et ministre délégué à l'Environnement et à l'Eau (1998-2003).

Les élections municipales auront lieu le 5 novembre prochain, partout au Québec.

TC Media