Sections

Le maire de Sainte-Anne-de-Beaupré quitte la vie politique


Publié le 13 juillet 2017

Sans démissionner officiellement, le maire de Sainte-Anne-de-Beaupré, Jean-Luc Fortin, se retire de son poste jusqu'aux élections municipales.

©(Photo gracieuseté)

MUNICIPAL. Maire depuis les 12 dernières années, Jean-Luc Fortin a décidé de se retirer de la politique pour des raisons de santé.

Le 27 juin dernier, le magistrat a fait parvenir une lettre à l'ensemble des citoyens pour leur faire part des raisons de son départ. «Je dois mener un autre combat pour ma santé que j'ai bien l'intention de gagner, écrit-il dans sa lettre. Pour cela, je dois mettre toutes les chances de mon côté et m'y consacrer à plein temps.» Il a présidé sa dernière séance de conseil le 3 juillet.

Jean-Luc Fortin rappelle que le dossier de l'eau potable, «le plus important à mes yeux», écrit-il, doit toujours être mis en œuvre. «Les gens de mon équipe connaissent très bien cet investissement majeur et essentiel pour la population de Sainte-Anne-de-Beaupré, fait-il savoir. Je suis rassuré, car ils ont décidé de se présenter à nouveau pour terminer le travail avec une équipe complète.»

En mars dernier, les gouvernements fédéral et provincial avaient promis d'investir 10M$ pour la construction d'une nouvelle usine d'eau potable à Sainte-Anne-de-Beaupré, un projet qui traine depuis une vingtaine d'années avait alors affirmé M. Fortin. Le soulagement était bien réel pour le maire, après avoir reçu, puis perdu une subvention du gouvernement québécois. S'en était suivi un litige entre la Ville et le ministère des Affaires municipales.

Le conseiller municipal de Sainte-Anne-de-Beaupré, Christophe Roubinet, a salué le travail du maire lors de l'annonce concernant le quai de Sainte-Anne. «Il faut reconnaître tout le travail qu'il a fait et les dossiers qu'il a menés depuis 12 ans à Sainte-Anne», croit-il. Le quai a reçu un soutien de 300 000$ de la MRC de La Côte-de-Beaupré, un autre dossier que le maire avait à cœur. «La première fois que j'ai rencontré Jean-Luc en 2009, la première chose dont il m'a parlé, c'est le projet du quai», raconte M. Roubinet.

En plus de saluer la confiance des citoyens qui l'ont élu à la tête de la ville durant les 12 dernières années, Jean-Luc Fortin a adressé des remerciements à son équipe de conseillers, aux employés de la municipalité et aux bénévoles impliqués dans les différents comités municipaux.