Cinq trucs pour un Noël sans stress


Publié le 20 décembre 2016

Les célébrations du temps des Fêtes ont beau être féeriques, elles sont stressantes.

©Photo Depositphotos.com

Les célébrations du temps des Fêtes ont beau être féeriques, elles sont stressantes. La psychologue Lucie Mandeville propose cinq conseils pour être plus serein pendant ce temps de réjouissances et revenir au travail plus reposé.

1. Se rappeler la magie de Noël

«On a de grandes exigences quand il s’agit de Noël», lance la psychologue Lucie Mandeville. Trouver le cadeau parfait pour tout le monde, préparer le meilleur souper au monde, dresser la plus belle table, etc. «Noël est une fête exceptionnelle, certes, mais on devrait revenir au sens premier du mot exceptionnel», suggère-t-elle. Au lieu de passer plusieurs jours à concocter un menu hors du commun, pourquoi ne pas préparer «un seul plat qui sort de l’ordinaire, et compléter avec des accompagnements plus traditionnels»? Il en va
de même pour les cadeaux.

2. Faire plaisir aux gens qu’on aime

Noël est l’occasion de faire plaisir à ceux qu’on aime. Et pour y parvenir, on court dans tous les sens à la recherche du cadeau parfait. Pourtant, il y a d’autres façons de faire plaisir. «Plutôt que de tomber dans le piège de la consommation, pourquoi ne pas passer plus de temps avec les gens? demande Mme Mandeville. Plutôt que de passer des jours à chercher un cadeau, on peut rendre visite à ceux qu’on voit moins souvent, écrire une lettre ou organiser une soirée pour regarder des photos de famille», propose-t-elle.

3. Ne pas tout prévoir

Entre les cadeaux, le souper du réveillon, le dîner de Noël, les visites de la famille et les soirées prévues un mois à l’avance, le temps des Fêtes ressemble à une course contre la montre. La spécialiste insiste toutefois pour laissùer de la place à l’imprévu ou à du repos. «On a tendance à tout prévoir avant le temps des Fêtes parce qu’on est dans l’effervescence, explique Lucie Mandeville. Mais on est très loin de la réalité du jour J. Il est donc préférable de ne planifier que quelques activités et soupers en vue de cette période.»

4. Être généreux

Au-delà de l’achat de cadeaux, la générosité peut s’exprimer de plusieurs façons. Il est ainsi possible de sortir saluer son voisin et de lui souhaiter un joyeux Noël, de l’aider à déneiger, de faire un don ou de prendre des nouvelles d’un proche qu’on ne voit pas souvent, par exemple. «Ce sont des gestes altruistes qui ne coûtent rien», explique-t-elle avant d’ajouter que ces démonstrations – qui ne sont pas liées à un bien matériel – sont bénéfiques. «Ça fait du bien à l’ego de faire de bonnes actions», ajoute-t-elle.

5. Penser aussi à soi

Si Noël est l’occasion de faire plaisir à ceux qu’on aime, il faut également s’accorder du temps. «Être en société, c’est très exigeant, même si c’est agréable, rappelle Mme Mandeville. Le stress des Fêtes est en partie causé par les efforts qu’on fait pour se consacrer aux autres.» Elle recommande donc de «pratiquer l’égoïsme sain». «Ainsi, pour chaque activité qu’on fait avec les autres pendant le temps des Fêtes, il faut consacrer le même temps à soi et se faire plaisir», suggère la psychologue. Et pourquoi ne pas remplacer un souper entre amis par une sortie au spa?