Le compostage : une habitude facile à adopter!

Publié le 31 août 2015

Girl holding food scraps

Vous êtes enfin prêt à aller un peu plus loin en matière d’environnement. Le compostage, c’est pour vous! Ce procédé naturel transforme la matière organique en un produit s’apparentant à de la terre : c’est l’humus ou le compost. Il s’agit d’un mode de recyclage important et facile à faire à la maison.

C’est aussi un excellent moyen de réduire la quantité de résidus produits par les ménages et de jardiner de façon écologique, en utilisant le compost comme amendement du sol.

Quelles matières organiques peut-on composter?

On peut composter les résidus de table (fruits et légumes; coquilles d’œufs; sachets de thé et marc de café; restes de pain, riz, pâtes alimentaires, légumineuses; écales de noix; etc.), ainsi que les résidus de jardinage, comme les rognures de gazon, les feuilles mortes, les végétaux, un vieux terreau d’empotage, etc. Que doit-on éviter? Les graisses et les huiles, les produits laitiers, les viandes et les poissons.

Comment composter?

Vous pouvez composter vos résidus dans un composteur artisanal ou commercial. Choisissez un endroit ensoleillé accessible toute l’année. Retournez le sol, placez-y le composteur, puis couvrez-en le fond à l’aide de petites branches pour favoriser la circulation de l’air et le drainage.

Le compostage sera plus efficace si les morceaux de matière organique sont de petite taille. Les mauvaises herbes et les résidus peuvent aussi être déchiquetés. Pour accélérer la mise en marche du processus, vous pouvez ajouter de la terre à jardinage ou un produit de démarrage vendu en commerce. Veillez à retourner le tas régulièrement pour l’aérer.

Ne perdez pas vos bonnes habitudes durant l’hiver : le processus de décomposition sera moins rapide, mais il reprendra au printemps.