Cinq trucs pour rester motivé à s’entraîner

Publié le 28 septembre 2016

Il y a des jours où aller courir est moins emballant que d’autres. Bien qu’il ne faille pas compter sur les autres, avoir un ami avec qui on peut aller s’entraîner est une bonne façon de s’encourager.

©Deposit

BIEN-ÊTRE. Avec l’automne s’est installée la routine métro-boulot-dodo. Résultat : il est parfois difficile de trouver le temps et le courage de sortir pour bouger une fois toutes les tâches accomplies. L’entraîneur sportif Félix Daigle partage cinq trucs pour trouver la motivation.

Par Anicée Lejeune

CV

  • Nom : Félix Daigle
  • Pratique : kinésiologue, entraîneur et fondateur de la firme FD Fitness Consultant
  • Années d’expérience : 11 ans
  • En ligne : magazine web FD Fitness et fdfitness.ca

1- Planifier

Pour Félix Daigle, une des premières choses à faire lorsqu’on veut être certain de s’entraîner, c’est de le planifier. Ainsi, on glisse ses affaires de sport dans un sac. «Ç’a l’air banal, mais quand les gens le font, ils ont déjà l’impression qu’ils ont un engagement envers eux-mêmes», fait-il remarquer. Il suggère également d’inscrire les séances d’entraînement à l’agenda. «On est tellement occupés qu’il vaut mieux fixer un moment prédéterminé, mais il est préférable d’avoir plusieurs disponibilités pour être sûr d’y aller», souligne-t-il.

2- Avoir un partenaire

Il y a des jours où aller courir au gym est moins emballant que d’autres. Bien qu’il ne faille pas compter sur les autres, avoir un ami avec qui on peut aller s’entraîner est une bonne façon de s’encourager. «Le partenaire est un peu notre conscience. Les journées où ça nous tente moins, il peut nous motiver», précise Félix Daigle. Tout seul, c’est bien, mais à deux, c’est mieux!

3- Trouver le lieu parfait

Alors qu’on a tendance à choisir une salle de gym en fonction des tarifs avantageux qui y sont proposés, Félix Daigle conseille plutôt d’opter pour un gym proche de son lieu de résidence ou de son travail. Mais peu importe le lieu choisi : il insiste sur le fait qu’il faut choisir une salle de gym dans laquelle on se sent bien. «Par exemple, certaines filles choisissent de s’entraîner dans des salles exclusivement réservées aux femmes. C’est parfait, tant que ça les incite à s’entraîner.»

4-Bien manger

Nutritionnistes et autres spécialistes ne manquent pas de rappeler l’importance d’avoir une alimentation saine et équilibrée. «Quelqu’un qui mange bien sera plus motivé à s’entraîner», précise Félix Daigle. Lorsqu’on entame un régime pour perdre du poids, on pense souvent à tort que certains aliments sont à bannir de l’alimentation. «Tout est une question de ratio», insiste l’entraîneur en mentionnant que s’il doit y avoir une modification de l’alimentation, elle doit se faire progressivement. «L’objectif, c’est de créer une habitude durable, et ça ne fonctionnera pas si on change tout radicalement.»

5- Se souvenir de la règle du 5%

Des attentes trop élevées peuvent vous décourager, voire vous faire abandonner. «Il est important d’avoir des objectifs quantifiables et qualifiables, rappelle Félix Daigle. On doit essayer de devenir 5 % meilleur de semaine en semaine.» Il recommande aussi de faire une introspection toutes les 12 semaines pour mesurer l’évolution. «Souvent, lorsque l’objectif est de perdre du poids, on oublie le point de départ et on se décourage.» Ainsi, pour ne pas perdre de vue d’où vous êtes parti, il conseille, avant de commencer, de prendre des photos et des mesures, voire de garder des jeans que vous portiez au début. «Ce sont de petites choses qui permettent de constater la progression.»

 

 

La règle du 5 %, c’est «essayer de devenir 5 % meilleur de semaine en semaine», explique Félix Daigle. En somme, il s’agit d’avoir des objectifs quantifiables.