Habiter la Côte-de-Beaupré : un secteur des plus prisés pour vivre la villégiature


Publié le 23 avril 2011

Vivre la villégiature, et ce, à une trentaine de minutes du centre-ville de Québec, voilà une option qui sied à un nombre croissant de résidents de la région. Coup d’œil sur des développements résidentiels au pied du mont Sainte-Anne.

«Ça bouge énormément à Beaupré, lance d’emblée Jean-François St-Pierre, urbaniste. Au cours des dernières années, on a vu apparaître de plus en plus de projets de développement résidentiel.» Voici un tour d'horizon des principaux chantiers.

- Le Faubourg de la Crête est actif depuis quatre ans. Ce projet comprend 150 unités, dont une quarantaine à venir. La phase III est en route et comprend des maisons unifamiliales qui s’ajoutent aux jumelés.

- Le projet Pignons-sur-Mont offre à ses résidents une vue sur le mont Sainte-Anne et un choix de constructions unifamiliales ou jumelées. On entame la phase II qui regroupe une vingtaine d’unités. C’est un projet en six phases qui comprend 135 terrains.

- Situé au cœur de la ville de Beaupré, face à l’église, le Domaine de la Croix se décline en trois phases. Il se compose de maisons unifamiliales isolées et la troisième phase regroupe 11 terrains. Au total, ce projet comprend près de 80 terrains.

- Aménagée en pleine nature, la Seigneurie de Beaupré se distingue par la majesté de ses panoramas. «Il s’agit d’un développement haut de gamme de résidences de style champêtre. Environ une quarantaine de terrains restent à bâtir, pour des maisons unifamiliales situées entre le fleuve et le mont Sainte-Anne», précise M. St-Pierre.

- Surplombant le fleuve Saint-Laurent, à Beaupré, le projet Les Coteaux Mont-Sainte-Anne offre à ses propriétaires la possibilité de pratiquer bon nombre d’activités comme le golf, le vélo et le ski dans un environnement naturel recherché. Il y reste une quinzaine de terrains pour des maisons unifamiliales isolées et une autre phase de 24 unités, comprenant des copropriétés et des jumelés.

- Les Villas Mont-Sainte-Anne offrent une vue sur la montagne. On y retrouve des maisons unifamiliales, jumelées, condos et duplex. De la phase I, il reste huit terrains à construire sur un total de 12.

Développement «olympique» à Saint-Ferréol

Lors d'un récent entretien avec le maire de Saint-Ferréol-les-Neiges, Germain Tremblay, ce dernier avait parlé du dernier développement résidentiel en cours : le Faubourg Olympique. Le maître d’œuvre du projet est LANB Investissement.

«Le Faubourg Olympique comprendra entre 250 et 300 unités d’habitation et les phases I et II totalisent 80 terrains. On parle ici de 24 maisons jumelées, le reste étant composé de maisons unifamiliales», explique Nicolas Boucher, de LANB Investissement. Il précise que la superficie totale du projet est de 7 millions de pieds carrés.

Profitant d'une superbe vue sur le mont Sainte-Anne, le Faubourg Olympique est situé sur les terrains d’une ancienne sablière. Cela devrait assurer les nouveaux propriétaires de ne pas avoir de mauvaises surprises lors des travaux d’excavation.

Interrogé sur l’architecture, Nicolas Boucher répond que Le Faubourg Olympique accueillera des résidences du même style que celles qu’on retrouve dans les lieux de villégiature. «Essentiellement, ce sera des constructions de style alpin ou champêtre, avec obligation de miser sur des matériaux nobles comme le bois ou la pierre. La fenestration y est généreuse et les maisons sont construites de façon à ne pas obstruer la vue des voisins. Ainsi, chaque propriétaire aura une vue exceptionnelle.»

Féru de sport, M. Boucher est aussi propriétaire de la boutique Sport Radical et son organisation désirait venir en aide aux athlètes de la région. «À chaque phase de construction, nous avons offert un montant dédié aux athlètes, comme, par exemple, l’école de ski de fond Pierre Harvey. C’est Marcel Aubut, du COC, qui nous a aidés à identifier les organismes sportifs.» Quant aux rues du développement, elles portent des noms de villes hôtesses de jeux olympiques soit Calgary, Albertville, Lillehammer, Nagano, etc.