Une mosaïque intergénérationnelle pour les 50 ans de l’Externat Saint-Cœur de Marie


Publié le 14 octobre 2014

ÉDUCATION. Au-delà de 200 convives, dont 75 religieuses des Sœurs Servantes du Saint-Coeur de Marie, congrégation fondatrice de l’établissement, ont célébré de belle façon le 50e anniversaire de l’école primaire privée Externat Saint-Cœur de Marie établie depuis 1964 sur l’avenue des Cascades à Beauport.

Tenues en présence de sœur Kathleen Mulchay, supérieure générale de la communauté, sœurs Anne-Marie Richard et Irène Baillargeon, supérieures provinciales, Jean Gagnon et Richard Morin, respectivement président du conseil d’administration et directeur général de l’externat, Diane Delisle, directrice générale adjointe, et Dominique Bilodeau, responsable du service de garde, les célébrations ont donné lieu au dévoilement d’une mosaïque intergénérationnelle inspirée d’un dessin réalisé par une élève de 6e année, Anabelle Giguère.

De nombreux anciens élèves parents d’enfants, enseignants anciens et d’aujourd’hui de l’équipe-école ont eu le plaisir d’apprendre que l’animateur en art au Centre d’hébergement Saint-Jean-Eudes, Jean-François Gosselin, ancien élève, s’était entouré de bénéficiaires de l’établissement de Charlesbourg et de plusieurs jeunes pour réaliser ce projet.

«Tous les élèves ont posé un morceau de céramique pour compléter l’ensemble de cette œuvre qui sera installée dans la descente des escaliers près du bureau de la direction. Elle représente 50 ans d’histoire et de souvenirs mémorables», a commenté M. Gosselin fier de cette réalisation qui a suscité la participation artistique autant de jeunes que de personnes âgées vivant en institution.

Une école remplie d’amour

Le directeur général, Richard Morin, a profité de ce jubilé d’or souligné le jour même de l’anniversaire de naissance du Père François Delaplace, fondateur de la congrégation, pour rappeler les valeurs évangéliques, d’espoir, de foi et d’amour qui gardent le projet éducatif de l’école aussi vivant.

«Y a-t-il plus beau cadeau que de donner de l’espoir à quelqu’un, que de faire vibrer la foi de quelqu’un, que de faire scintiller l’amour en son cœur? Je ne crois pas. Ce sont des cadeaux qui donnent du sens à la vie. On peut surmonter bien des obstacles quand on a la foi, on peut relever bien des défis et on peut se relever d’épreuves quand on se sent aimés, accompagnés», a mentionné M. Morin, ancien élève qui assure la direction de l’école depuis 2001.

Quelques dates importantes :

1964: Le pensionnat accueille des élèves de 1ère à 10e année

1969: Fermeture du secteur secondaire

1984: Ajout d’un grand gymnase

1995: Des laïcs se joignent au conseil d’administration

1998: Fin des pensionnaires et début du service de garde

2000: Création de la fondation

2009: Ouverture de trois classes de maternelle

2011: Les équipes sportives sont appelées Les Griffons

Beauport Express, membre du Groupe Québec Hebdo