For Honor : Ubisoft dévoile sa nouvelle création

Publié le 13 février 2017

La nouvelle franchise d'Ubisoft: For Honor, permettra au joueur d'incarner un samouraï, un viking ou un chevalier.

©Photo Gracieuseté - Ubisoft

JEU VIDÉO. Les équipes d'Ubisoft étaient au studio de Québec, lundi matin, afin de lancer la toute nouvelle franchise du studio: For Honor. Le jeu, auquel les concepteurs de Québec ont grandement contribué sera lancé le 14 février et permettra au joueur d'incarner un samouraï, un viking ou un chevalier.

Pour Stéphane Cardin, producteur de la franchise For Honor, cette nouvelle réalisation est «un jeu d'action à la manière d'un jeu de tir, mais à l'épée.»

Les choses vont toutefois un peu plus loin en matière d'offre au joueur. «Ce n'est pas juste un jeu de combat, tu peux faire du un contre un, du quatre contre quatre avec des grands champs de bataille et des tactiques. Le cœur de ça, c'est une expérience multijoueur dans laquelle tu peux incarner les chevaliers, les Vikings ou les samouraïs. Après le choix du héros, le joueur se rend sur le champ de bataille et c'est là qu'on voit quel genre de guerrier il est», ajoute M. Cardin.

Avec For Honor, Ubisoft a souhaité révolutionner le monde des combats à l'épée. «L'idée derrière tout ça, c'était de revoir la mécanique de combat pour voir comment on pourrait faire ressentir l'émotion viscérale d'être derrière une épée, ce qu'il n'y avait pas encore sur le marché», affirme le producteur.

L'idée derrière tout ça, c'était de revoir la mécanique de combat pour voir comment on pourrait faire ressentir l'émotion viscérale d'être derrière une épée, ce qu'il n'y avait pas encore sur le marché. Stéphane Cardin, producteur de la franchise For Honor

Ce dernier précise que le joueur solo n'est pas laissé pour compte. «Peu importe comment le joueur souhaite explorer le combat, on a un mode pour lui. Le mode solo, c'est ce qu'on a travaillé avec Québec. On n'a pas voulu dénaturer la campagne (mode histoire), on a voulu expliquer l'univers du jeu par l'histoire de la campagne.»

Québec comme membre de la famille

Sur For Honor, le studio de Québec avait deux mandats principaux. «Notre rôle a été d'apporter une expertise pour les missions appelées exotiques, où on change la routine du joueur avec des éléments qui ne reviendront pas deux fois dans le jeu (glace qui casse sous les pieds, des flèches explosives, etc.)», explique Frédéric Gagné, producteur chez Ubisoft Québec. L'autre mandat du studio a été le menu et l'interface de For Honor.

Des nombreux employés de la Vieille-Capitale, une centaine ont œuvré sur le mode histoire et une dizaine d'autres sur le menu et l'interface. «Ça a été un super beau mandat qui a débuté à la fin de 2015. On sentait qu'on faisait partie de la famille et qu'on n'était pas juste un studio satellite. C'était vraiment le fun, alors ça s'est passé très vite», conclut M. Gagné.

For Honor sera lancé le 14 février, sur ordinateur (PC), Xbox One et PS4.

Un texte de Mathieu Turgeon, TC Media